La BC de Fribourg améliore sa rentabilité

AWP

1 minutes de lecture

Malgré un repli des revenus, la Banque cantonale de Fribourg obtient un bénéfice net semestriel de 72,9 millions de francs.

En dépit de revenus en repli, la Banque cantonale de Fribourg (BCF) a accru sa rentabilité au premier semestre 2019. L’établissement a dégagé un bénéfice net de 72,9 millions de francs, 1% de plus qu’à fin juin 2018. Le 2e semestre devrait afficher une dynamique similaire.

Le résultat d’exploitation a pour sa part augmenté de 1% à 88,1 millions de francs, écrit vendredi la Banque cantonale de Fribourg. Considérés dans leur ensemble, les revenus ont en revanche fléchi de 3,4% à 139,57 millions. Outre le tassement de 4,3% à 115,99 millions de francs des revenus nets des opérations d’intérêts, le repli reflète la chute de 12,8% des autres recettes ordinaires à 3 millions de francs.

Les affaires de négoce ont quant à elles rapporté 5,16 millions, soit 6% de plus qu’un an auparavant et celles liés au commissions et prestations de services ont crû de 2,6% à 15,38 millions. Les charges d’exploitation ont augmenté de 1,8% à 47,6 millions de francs, principalement sous l’effet de la hausse de coûts liés au personnel (+2,9% à 27,87 millions).

A fin juin, le total du bilan s’inscrivait à 23,5 milliards de francs, en hausse de 600 millions. Les prêts à la clientèle ont progressé de 2,4% à 19 milliards, dont 15,8 milliards pour les seuls crédits hypothécaires (+2,1%). Les avoirs des clients se montaient à 14 milliards, en progression de 1,7%.

Evoquant la suite de l’exercice, la BCF se veut optimiste. La banque anticipe pour le second semestre une dynamique identique à celle des six premiers mois de l’année, avec à la clef de «bons résultats».

A lire aussi...