Intesa Sanpaolo: offre de partenariat stratégique

AWP

1 minutes de lecture

L’offre d'Intrum prévoit la cession et titrisation d’un important portefeuille de crédits en souffrance du groupe Intesa, équivalent à 10,8 milliards d’euros brut.

La banque italienne Intesa Sanpaolo a annoncé lundi avoir reçu une offre liante d’Intrum pour la conclusion d’un partenariat stratégique concernant les créances douteuses, prévoyant notamment la cession de 10,8 milliards d’euros de son portefeuille de crédits détériorés.

La proposition prévoit la constitution d’un opérateur de premier plan dans le domaine des créances douteuses sur le marché italien, avec «l’intégration de la plateforme italienne d’Intesa Sanpaolo et d’Intrum», opérateur qui serait détenu à 49% par la première et à 51% par l’autre.

Un millier d’employés seraient concernés, dont 600 venus d’Intesa Sanpaolo.

L’offre prévoit par ailleurs la cession et titrisation d’un important portefeuille de crédits en souffrance du groupe Intesa, équivalent à 10,8 milliards d’euros brut.

Elle prévoit par ailleurs une évaluation des crédits en souffrance objet d’une titrisation de 3,1 milliards d’euros, ce qui se traduirait par une plus-value d’environ 400 millions d’euros après impôts dans les comptes consolidés d’Intesa.

L’offre sera soumise au conseil d’administration d’Intesa convoqué mardi.

Les banques italiennes ont été dans l’oeil du cyclone l’an passé en raison de l’importance des créances douteuses dans leur portefeuille, des crédits risquant de ne jamais être remboursés. L’Italie compte près d’un tiers des créances douteuses de la zone euro.

Intesa fait partie des banques les plus solides au niveau européen.

A lire aussi...