Credit Suisse (Hong Kong) s’accorde avec la SEC

AWP

1 minutes de lecture

Credit Suisse payera environ 30 millions de dollars pour rectifier sa situation dans une affaire d’embauches douteuses.

La filiale hongkongaise de Credit Suisse a réglé à l’amiable avec l’Autorité américaine de surveillance des marchés financiers (SEC) un cas de pratiques d’embauche douteuses. Credit Suisse payera environ 30 millions de dollars pour rectifier sa situation, a souligné jeudi la SEC.

Entre 2007 et 2013, Credit Suisse (Hong Kong) a embauché des amis et des membres de la famille de fonctionnaires chinois, afin de faire des affaires avec des entreprises publiques, précise un communiqué du ministère de la justice (DoJ). Cela a permis à la banque d’engranger au minimum 46 millions de dollars.

Le ministère de la justice a déjà fait payer la banque 47 millions de dollars dans le cadre d’un accord à l’amiable.

Ce nouveau paiement n’aura pas d’influence matérielle sur les chiffres de rentabilité de la banque. Des provisions ont déjà été réalisées, a indiqué une porte-parole. Depuis 2013, l’établissement a amélioré ses fonctions de contrôle.

A lire aussi...