Credit Suisse: l’analyse clientèle russe transférée à Londres

AWP

1 minutes de lecture

La mesure s’inscrit dans le cadre de la stratégie de recentrage du numéro deux helvétique vers la gestion de fortune.

Credit Suisse a transféré à Londres ses activités d’analyse pour sa clientèle russe, jusqu’ici basées à Moscou. La mesure s’inscrit dans le cadre de la stratégie de recentrage du numéro deux helvétique vers la gestion de fortune, et n’a aucun rapport avec les récentes tensions politiques entre la Russie et les Etats-Unis, ou un quelconque risque lié aux affaires locales.

Il s’agit d’une mesure de restructuration sans aucun lien avec les activités opérationnelles. «Les changements opérés dans notre plateforme d’analyse sont très limités et concernent seulement un nombre restreint de titres cotés seulement à Moscou», a assuré lundi à AWP un porte-parole de la banque, confirmant la fermeture du bureau moscovite annoncée par Bloomberg la semaine dernière.

La palette de services à l’attention de la clientèle russe reste inchangée, mais sera désormais administrée depuis le hub britannique, qui devrait couvrir l’ensemble de l’Europe - y compris la Fédération de Russie - ainsi que le Moyen-Orient et l’Afrique. Un seul collaborateur de la banque, sur la «moins d’une dizaine» que comptait l’unité moscovite, a été transféré à Londres.

«La Russie reste un important marché pour Credit Suisse, et notre engagement à offrir les meilleurs services de courtage qui soient en Russie reste inchangé», assure la banque.

Mercredi dernier, l’agence Bloomberg avait indiqué sur la base de deux sources «proches du dossier» que la banque avait «libéré de ses obligations pour une durée indéterminée» le directeur de ses activités actions en Russie.