Barclays renoue avec les bénéfices malgré la pandémie

AWP

1 minutes de lecture

Son chiffre d’affaires s’est toutefois érodé de 6% à 5204 millions de livres comparé à la même période l’an passé.

La banque britannique Barclays a renoué avec les bénéfices au troisième trimestre malgré la pandémie, alors qu’elle avait enregistré une perte l’an dernier en raison de provisions juridiques liées au scandale des assurances-crédit PPI.

Elle souligne toutefois que les perspectives pour le groupe restent marquées par un environnement incertain entre les négociations qui s’éternisent sur le Brexit, la deuxième vague épidémique, et des taux d’intérêts qui restent bas et pourraient encore diminuer. Au Royaume-Uni, la possibilité de taux directeurs négatifs est envisagée par la Banque d’Angleterre.

Barclays, dans un communiqué vendredi, prévient enfin qu’elle considère d’autres baisses de coûts qui pourraient s’accompagner de nouvelles charges, sans plus de détails.

Au troisième trimestre, la banque a enregistré un bénéfice net part du groupe de 611 millions de livres contre une perte de 292 millions de livres l’an passé.

Son chiffre d’affaires s’est toutefois érodé de 6% à 5204 millions de lives comparé à la même période un an plus tôt, et il est en nette baisse depuis le début de l’année.

Le groupe s’attend par ailleurs à ce que ses coûts pour l’année 2020, hors frais juridiques, soient quasi inchangés sur un an, et à ce que ses dépréciations au second semestre soient «largement inférieures» à celles du premier semestre et s’inscrivent encore en recul l’an prochain comparé à cette année.

Barclays assure enfin qu’elle conserve des capitaux «solides» en dépit des turbulences actuelles.

A lire aussi...