AXA IM Framlington Equities restructure sa recherche interne

Communiqué, AXA IM

1 minutes de lecture

Selon Mark Beveridge, responsable de Framlington Equities chez AXA IM, il est indispensable pour les investisseurs de s'appuyer sur une approche de gestion active de long terme.

L’équipe de recherche interne des actions globales au sein d’AXA IM Framlington Equities s’organisera désormais autour de cinq thématiques clés qui, selon les experts, représentent le futur de l’investissement thématique de long terme sur la base de données fondamentales:

  • Vieillissement et mode de vie (Ageing & Lifestyle): pilotée par Dani Saurymper, cette thématique s’axe sur les conséquences et les opportunités créées par l’allongement de l’espérance de vie.
  • Automatisation (Automation): dirigée par Tom Riley, cette thématique couvre les divers usages de la robotique et de l’automatisation dans différentes industries.
  • Consommateur connecté (Connected Consumer): coordonnée par Jeremy Gleeson, cette thématique couvre la chaîne de valeur de l’e-commerce et de la transformation digitale de l’économie.
  • Cleantech: pilotée par Amanda O’Toole, cette thématique se concentre sur les solutions à faible émission de carbone et la gestion des ressources durables.
  • Transformation des sociétés (Transitioning Societies): dirigée par Anne Tolmunen, cette thématique porte sur l’inclusion économique et l’évolution des modes de consommation dans les marchés développés et émergents.

Ces thématiques sont déjà accessibles via des actions cotées et représentent une opportunité de développement sur plusieurs décennies, avec un potentiel de croissance de plus de 10%. Elles bénéficient également d’une structure de marché diversifiée en termes de géographies, de secteurs et de capitalisations boursières.

Mark Beveridge, responsable de Framlington Equities chez AXA IM, a commenté: «L’univers d’investissement des actions change: la mondialisation a rendu l’approche géographique moins pertinente pour les investisseurs et la définition sectorielle n’a pas non plus évolué depuis longtemps, contrairement aux marchés et aux entreprises. L’approche d’investissement traditionnelle par secteur est moins adaptée à des entreprises devenues multisectorielles. Par exemple, comment catégoriser une entreprise comme Amazon? Est-ce une société de cloud computing, de logistique, d’e-commerce ou un distributeur de produits organiques? Pour les investisseurs, il est indispensable de bien connaître les entreprises, d’aller à la rencontre de leurs dirigeants et de s’appuyer sur une approche de gestion active de long terme, pour identifier les entreprises exposées à ces thématiques, qui selon nous, sont des thématiques de croissance. La gestion passive reposant excessivement sur la classification par secteurs, les investisseurs peuvent manquer des opportunités de croissance que certaines thématiques pourraient leur offrir.»