Aduno: le directeur général Martin Huldi démissionne

AWP

1 minutes de lecture

Le spécialiste des systèmes de paiement sans numéraire assure que ce changement n’intervient en aucun cas dans le cadre de la procédure pénale.

Aduno a annoncé mercredi la démission à effet immédiat de son directeur général Martin Huldi, ayant décidé de se consacrer à d’autres occupations. A titre intérim, le directeur financier Conrad Auerbach reprend les rênes de l’entreprise, indique le spécialiste des systèmes de paiement sans numéraire détenu par des banques de détail.

«Ce changement fait suite à la demande de Martin Huldi et n’intervient en aucun cas dans le cadre de la procédure pénale menée par le ministère public zurichois», assure l’établissement dont Raiffeisen est le plus grand actionnaire.

Aduno a déposé plainte en décembre 2017 contre Pierin Vincenz, l’ancien patron de Raiffeisen de 1999 à 2016. Ce dernier détenait plusieurs mandats auprès de conseils d’administration, notamment en tant que président (1999 à 2017) du prestataire de services financiers Aduno, détenu à plus de 25% par Raiffeisen.

M. Vincenz fait l’objet d’une procédure pénale du Ministère public zurichois pour gestion déloyale lorsqu’il présidait Aduno. Il a été placé début mars en détention préventive.

Aduno reproche notamment à M. Vincenz de s’être enrichi personnellement lors de plusieurs acquisitions. Le Grison conteste les accusations portées à son encontre.

La coopérative bancaire a pour sa part porté plainte contre Pierin Vincenz, l’accusant de gestion déloyale.

A lire aussi...