Draghi et la BCE n’ont pas réussi à surprendre les marchés

Gerry Fowler, Aberdeen Standard Investments

1 minutes de lecture

Le benchmark de la Fed n'est plus aussi élevé qu'il aurait pu l'être la semaine prochaine.

Draghi et la BCE ont pris l'habitude ces dernières années de surprendre les marchés par leur approche prudente, mais aujourd'hui ils n'y sont pas parvenus. Les taux d'intérêt n'ont pas été encore abaissés en territoire négatif, mais cela devrait se produire en septembre. Des achats d'obligations pourraient également être effectués. 

Jusqu'à présent, les marchés n'ont pas beaucoup bougé en ce qui concerne l'euro et les rendements des obligations d'État allemandes ont d'abord légèrement baissé. Cela signifie que le benchmark de la Fed n'est plus aussi élevé qu'il aurait pu l'être la semaine prochaine. 

Nous nous attendons à ce que les taux d'intérêt baissent, mais un assouplissement de la BCE et un euro plus faible aujourd'hui auraient rendu les choses plus difficiles pour Powell d'éviter une nouvelle tempête sur Twitter ou une intervention rapide du président Trump sur le dollar américain.

Traduit de l'allemand