USA: les prix à l’importation grimpent en octobre

AWP

1 minutes de lecture

Ils ont été dopés par les prix de l’énergie, qui ont progressé de 0,5%, après une hausse de 0,2% en septembre.

Les prix des produits importés aux Etats-Unis ont affiché leur plus forte hausse en octobre depuis le mois de mai, dopés par les prix de l’énergie, selon les données du département du Travail publiées jeudi.

Ils ont grimpé de 0,5%, après une hausse de 0,2% en septembre. Les prix des hydrocarbures importés ont tiré cette augmentation, en avançant de 0,4% après avoir stagné en septembre.

Sur un an, les prix à l’importation ont augmenté de 3,5%, le ministère soulignant que cela fait désormais deux ans que les coûts des produits importés n’ont plus enregistré de repli.

Sur le mois, hors secteur énergétique, la hausse des prix à l’importation ne ressort plus qu’à 0,2%. Sur douze mois, l’augmentation est de 0,7%.

A l’exportation, les prix des marchandises américaines ont aussi signé leur plus forte hausse depuis cinq mois à +0,4%. Ils sont en hausse de 3,1% sur un an.

L’activité manufacturière ralentit autour de Philadelphie en novembre
La croissance de l’activité manufacturière de la région de Philadelphie a nettement marqué le pas en novembre, selon l’indice de l’antenne locale de la Réserve fédérale (Fed) publié jeudi.
L’indicateur a perdu 9,3 points pour s’établir à 12,9 points, soit un ralentissement nettement plus marqué que celui anticipé par les analystes (20,5 points).
L’indice mesure la perception des industriels de la troisième plus importante région de la Réserve fédérale sur la conjoncture à travers l’activité de leurs entreprises. Il indique une expansion de l’activité dès qu’il s’affiche au-dessus de zéro.
Près de 35% des entreprises manufacturières interrogées (contre 36% le mois d’avant) ont rapporté un accroissement de leur activité en novembre tandis que 22%, contre 15% en octobre, estiment que leurs affaires ont ralenti.
Sur le front de l’emploi, près de 25% des firmes ont embauché en novembre tandis que 8% ont réduit leurs effectifs.
Les tensions sur les prix se sont un peu apaisées, 24% des entreprises rapportent des hausses de prix payés mais seuls 2% les ont répercutées dans leurs prix de vente.
Comme le mois dernier, l’optimisme des industriels pour les six mois à venir s’est érodé à 27,7 points, après 33,8 points en octobre.
Près de 42% des entreprises misent sur un accroissement de leur activité au cours des six prochains mois tandis que 14% prévoient une baisse.