USA: accélération surprise de l’activité manufacturière

AWP

1 minutes de lecture

L’indice ISM manufacturier a progressé de 2,3 points à 56,6% en janvier alors que les analystes misaient sur un léger repli de l’expansion de l’activité à 53,6%.

L’activité du secteur manufacturier aux Etats-Unis a repris de la vigueur en janvier, sa croissance ayant accéléré contrairement aux attentes des analystes.

L’indice ISM manufacturier publié vendredi a progressé de 2,3 points à 56,6% alors que les analystes misaient sur un léger repli de l’expansion de l’activité à 53,6%.

C’est pour le 117e mois d’affilée, soit plus de 9 ans, que cet indice s’établit au-dessus du seuil de 50% délimitant la frontière entre contraction et progression de l’activité.

Parmi les composantes de l’indice, les nouvelles commandes ont grimpé de 6,9 points à 58,2%, la production est en hausse de 6,4 points à 60,5% mais l’emploi en revanche est en léger retrait de 0,5 point à 55,5%.

Sur 18 types d’industries, 14 ont affiché une hausse de leur activité en janvier, où le temps a été relativement clément pour la saison, contre 11 en décembre.

«Les commentaires des industriels interrogés pour cette enquête reflètent une solidité de la croissance des affaires soutenue par une forte demande et une production robuste», a souligné Timothy Fiore, responsable de l’enquête pour l’association des directeurs d’achats (ISM).

Il note que les exportations continuent de progresser mais «au niveau le plus faible depuis le 4e trimestre 2016».

Pour Michael Pearce, économiste de Capital Economics, «le rebond de l’indice ISM en janvier reflète que la croissance économique est restée solide au début de l’année», alors que le «shutdown» de l’administration et les tensions commerciales ont fait peser des incertitudes sur l’activité.

«Nous nous attendons néanmoins à ce qu’une demande mondiale plus faible et un dollar fort pèsent sur le secteur manufacturier cette année mais il est clair que l’activité ne va pas tomber de la falaise», a ajouté cet économiste.