Bonds: le Qatar lève 12 milliards de dollars

AWP

1 minutes de lecture

Doha retourne pour la première fois sur le marché international de la dette depuis le déclenchement d’une crise diplomatique en juin 2017 avec les pays voisins.

Le Qatar a levé 12 milliards de dollars sur le marché de la dette, une première depuis deux ans, pour ce qui constitue le plus gros emprunt en dollars d’un pays émergent cette année, selon le site Bloomberg, vendredi.

Cet emprunt réalisé jeudi éclipse celui de l’Arabie Saoudite qui avait levé plus tôt dans la semaine 11 milliards de dollars et a suscité un fort intérêt des investisseurs avec une demande s’élevant à 53 milliards d’euros.

C’est la première fois que le Qatar retourne sur le marché international de la dette depuis le déclenchement d’une crise diplomatique en juin 2017 avec l’Arabie saoudite, les Emirats arabes unis, Bahreïn et l’Egypte.

Ces derniers reprochent à Doha ses liens avec des groupes islamistes radicaux et de ne pas prendre assez de distance avec l’Iran, puissance régionale chiite rivale de l’Arabie sunnite.

Ils ont rompu leurs relations diplomatiques avec Doha le 5 juin 2017 et accompagné leur boycott de restrictions économiques comme la fermeture de la seule frontière terrestre du Qatar avec l’Arabie Saoudite.

Plus grand exportateur au monde de gaz naturel liquéfié (GNL), le Qatar nie soutenir des groupes terroristes.

L’émirat est un allié de longue date des Etats-Unis et accueille la plus grande base aérienne américaine au Moyen-Orient.