Les Bourses européennes repartent à la hausse

AWP

1 minutes de lecture

L’Eurostoxx a gagné 0,96%.

Les Bourses européennes sont reparties à la hausse mardi après un début de semaine dans le rouge, les acteurs du marché semblant rassurés par les annonces faites face au coronavirus chinois, qui a pourtant continué de progresser.

«Les craintes autour de l’épidémie de coronavirus» et son impact sur «l’économie mondiale restent le sujet dominant du moment», mais «les investisseurs se disent aussi qu’en cas d’aggravation de la situation, les banques centrales seront là pour en contrer les effets», estime Franklin Pichard, directeur général de Kiplink Finance.

Selon Patrick O’Hare de Briefing, les actuelles politiques monétaires américaine et chinoise sont en effet de nature à rassurer les marchés. «La Chine devrait se montrer favorable à des mesures de relance pour soutenir son économie qui est au point mort», indique l’expert.

Le bilan de l’épidémie du nouveau coronavirus a franchi mardi la barre des 1.000 morts, mais l’OMS a estimé qu’il y avait une «chance réaliste de stopper» la propagation du virus, bien que ce dernier reste une «grave menace» pour le monde, selon l’organisation.

Devant des parlementaires américains, le président de la Réserve fédérale Jerome Powell a assuré suivre de près les développements liés à l’épidémie. Le patron de la Fed a toutefois dressé un tableau rassurant de l’économie américaine, jugeant adaptée la politique monétaire actuelle de la Banque centrale américaine.

Vers 17H20 GMT, Wall Street évoluait dans le vert: le Dow Jones Industrial Average progressait de 0,11%, l’indice Nasdaq, à forte coloration technologique, de 0,58% et l’indice élargi S&P 500 de 0,44%.

L’Eurostoxx a gagné 0,96%.

Du côté des valeurs

MATIERES PREMIERES EN PROGRESSION

Le secteur des matières premières a profité de la reprise des bourses européennes et de celle des cours du brut. A Londres, BP a gagné 1,26% et Royal Dutch Shell 0,68%. A Paris, CGG a bondi de 6,39%, ArcelorMittal a gagné 1,32% et Total a progressé de 0,93%.

DEUTSCHE TELEKOM EN FORME

Un juge fédéral américain a approuvé mardi la fusion entre les numéros trois et quatre des réseaux de téléphonie mobile aux Etats-Unis, Sprint et T-Mobile, filiale de Deutsche Telekom, levant un des derniers obstacles à cette opération dont certains craignent qu’elle conduise à des prix plus élevés. L’action du groupe, dans ce contexte, a bondi de 3,75%.

DAIMLER EN BAISSE

Le groupe automobile a présenté mardi un sombre bilan de 2019, première année du nouveau patron Ola Källenius marquée par trois avertissements sur résultats, l’annonce de milliers de suppressions d’emplois et un «dieselgate» de plus en plus coûteux: le bénéfice net de l’entreprise a fondu de 64% à 2,71 milliards d’euros, entraînant le cours de Daimler à la baisse (-0,95%).

Les indices en un coup d’oeil

Paris - CAC 40: +0,65% à 6.054,76 points
Francfort - Dax: +0,99% à 13.640,9 points
Londres - FTSE 100: +0,71% à 7 .499,44 points
Milan - FTSE MIB: +0,74% à 24.688,89 points
Madrid - IBEX 35: +0,68% à 9.882,40 points
Lisbonne - PSI 20: +1,21% à 5.345,80 points
Bourse suisse - SMI: +0,56% à 11.101,17 points
Amsterdam - AEX: +1,16% à 624,27 points
Bruxelles - BEL 20: +1,28% à 4. 154,37 points