Les Bourses européennes fêtent encore l’accord sino-US

AWP

1 minutes de lecture

L’Eurostoxx termine sur une montée de 1,14%.

Les Bourses européennes ont terminé euphoriques lundi, le CAC 40 français dépassant même momentanément les 6.000 points pour la première fois depuis 2007, après l’annonce vendredi d’un accord commercial préliminaire entre les Etats-Unis et la Chine.

Le Footsie londonien a, pour sa part, gagné 2,25% après les élections de la semaine précédente qui ont désigné Boris Johnson grand vainqueur.

Pékin et Washington avaient annoncé vendredi une trêve dans leur guerre commerciale alors que la conclusion ou non d’un accord était «une des principales hypothèses qui pesait sur le marché depuis de longs mois», a souligné lundi auprès de l’AFP Daniel Larrouturou, gérant actions chez Dôm Finance.

En attendant la signature début janvier de cet accord préliminaire, Pékin a renoncé dimanche à de nouveaux droits de douane qui auraient dû frapper des produits américains. De son côté, l’administration Trump a suspendu toutes nouvelles surtaxes sur les biens chinois aux Etats-Unis en échange de l’engagement de Pékin à acheter, notamment, davantage de produits agricoles américains.

«Nous ne connaissons pas encore tous les tenants et aboutissants de cet accord mais il s’agit d’une annonce positive pour le marché, qui la considère comme susceptible de relancer un peu la croissance mondiale l’année prochaine», a détaillé M. Larrouturou.

Le CAC 40, qui a terminé la journée à 5.991,66 points (+1,23%), a touché les 6.000 points plus tôt dans la journée, un niveau inédit depuis le 23 juillet 2007.

Même enthousiasme à Wall Street vers 18H30 (17H30 GMT), où le Dow Jones Industrial Average progressait de 0,63% et l’indice Nasdaq, à forte coloration technologique, de 1,12%. L’indice élargi S&P 500 grimpait de 0,88%.

L’Eurostoxx a pris 1,14%.

Du côté des valeurs

LE LUXE EN PROFITE

L’industrie du luxe, sensible à l’actualité concernant le commerce international, a terminé dans le vert lundi.

A la Bourse de Paris, Kering a gagné 2,95% à 578,60 euros, LVMH 1,46% à 409,70 euros et Hermès 0,63% à 668,60 euros. En Angleterre, Burberry a grimpé de 2,31% à 2.169,00 pence tandis qu’à la Bourse suisse, Richemont a progressé de 1,49% à 76,42 francs suisses et le groupe Swatch de 0,79% à 279,10 francs suisses.

DELIVERY HERO CONFIRME

Le fournisseur allemand de repas (+4,30% à 64,50 euros au MDax) a confirmé sa trajectoire à la hausse après avoir bondi de plus de 23% vendredi. Il avait alors annoncé avoir racheté une large majorité de son concurrent sud-coréen Woowa moyennant 4 milliards de dollars (3,6 milliards d’euros).

SAFRAN A LA PEINE 

Dans ce contexte euphorique, Safran, dont la co-entreprise avec General Electric équipe en moteurs Leap la totalité des Boeing 737 MAX cloués au sol depuis mi-mars, a perdu 2,21% à 141,55 euros.

Les indices en un coup d’oeil

Paris - CAC 40: +1,23% à 5.991,66 points
Francfort - Dax: +0,94% à 13.407,66 points
Londres - FTSE 100: +2,25% à 7.519,05 points
Milan - FTSE MIB: +0,84% à 23.524,76 points
Madrid - IBEX 35: +1,22% à 9.680,60 points
Lisbonne - PSI 20: +0,34% à 5.221,09 points
Bourse suisse - SMI: +1,08% à 10.541,67 points
Amsterdam - AEX: +1,30% à 610,67 points
Bruxelles - BEL 20: +1,06% à 3.977,89 points

A lire aussi...