La croissance chinoise rassure les Bourses européennes

AWP

2 minutes de lecture

L’Eurostoxx 50 a progressé de 0,43%.

Les Bourses européennes ont clôturé majoritairement en hausse mercredi, notamment grâce à des chiffres encourageants sur la croissance chinoise et malgré le ralentissement allemand qui devrait être plus important que prévu cette année.

«Si la conjoncture reprend aux Etats-Unis et en Chine, l’économie allemande suit en général avec un trimestre de décalage», explique l’analyste Jochen Stanzl de CMC Markets.

La croissance du premier trimestre en Chine s’est stabilisée à 6,4% sur un an, en dépit d’une demande mondiale en baisse et de la guerre commerciale avec Washington, tandis que la production industrielle a enregistré une progression plus forte au premier trimestre sur un an.

«Au regard des premiers résultats et des dernières données macroéconomiques, les investisseurs commencent à s’interroger sur le tableau catastrophique brossé en début d’année sur la conjoncture mondiale», a observé auprès de l’AFP Andrea Tuéni, un analyste de Saxo Banque.

A New York, les indices évoluaient en légère baisse à la mi-journée après un début de séance dans le vert: vers 16H30 GMT le Dow Jones Industrial Average reculait de 0,10% à 26.425,92 points, l’indice élargi S&P 500 de 0,26% à 2.899,50 points et le Nasdaq, à forte coloration technologique, de 0,18% à 7.985,76 points.

Les investisseurs digéraient une salve de résultats d’entreprises, saluant par exemple ceux de Morgan Stanley (+1,73%), de PepsiCo (+3,32%) et United Continental (+4,54%) mais sanctionnant ceux d’IBM (-3,19%) et de Netflix (-0,74%).

L’Eurostoxx 50 a progressé de 0,43%.

La Bourse de Paris a fini dans le vert (+0,62%) à 5.563,09 points, au plus haut depuis fin mai 2018 et à l’issue de six séances de hausse consécutives. Sur le tableau des valeurs, ArcelorMittal a fini en tête de l’indice CAC 40 (+4,13% à 21,29 euros), profitant des bonnes nouvelles au sujet de l’économie chinoise à laquelle il est très exposé.

A Francfort, le Dax a gagné 0,43% au terme de sa sixième séance consécutive de progression, lui aussi porté par les chiffres de la croissance chinoise. Du côté des valeurs, la fintech Wirecard a poursuivi sa remontée (+3,90%) et le groupe sidérurgique Thyssenkrupp a grimpé de 3,61%.

La Bourse de Londres a terminé à l’équilibre (+0,02%), freinée par les valeurs minières et par les titres de l’immobilier affectés par un repli des prix de la pierre au Royaume-Uni. Dans le secteur immobilier, Taylor Wimpey a perdu 1,10% à 188,65 pence, Barratt Developments 1,54% à 613,40 pence, la société foncière British Land Company a cédé 1,87% à 597,60 pence et sa concurrente Land Securities 1,91% à 915,40 pence.

La Bourse de Milan a terminé en hausse, l’indice FTSE Mib gagnant 0,37% à 22.001 points. Poste Italiane a réalisé la meilleure performance avec +5,71% à 9,516 euros tandis que tandis que le spécialiste de la biotechnologie Diasorin a enregistré la plus forte baisse avec -3,68% à 87,65 euros.

L’indice Ibex 35 de la Bourse de Madrid a pris 0,55% à 9.549,8 points, tiré par ses poids lourds. Telefonica a pris 1,30% à 7,50 euros, et Inditex (Zara) 1% à 27,30 euros. Côté baisses, le spécialiste des réservations de voyage Amadeus a perdu 1,35% à 68,46 euros.

A Lisbonne, l’indice PSI 20 a fini en repli de 0,54% à 5.367,96 points. Dans la grande distribution Jerónimo Martins a pris 0.64% à 14,085 euros et dans le secteur de l’énergie, EDP Renovaveis a gagné 0,58% à 8,670 euros. Le conglomérat Semapa a terminé dans le rouge (-1,45%) à 15,000 euros.

Après une séance en yoyo, la Bourse de Zurich a finalement terminé sur une note positive. L’indice SMI des valeurs vedettes a progressé de 0,17% à 9.596,60 points. Le groupe suisse de chimie Lonza a fini lanterne rouge, avec une perte de 2,97% à 291,10 CHF, suivi du géant pharmaceutique Novartis (-2,62% à 78,74CHF). A noter la bonne tenue des valeurs bancaires comme Credit Suisse (+2,78% à 13,68 CHF) et UBS (+1,95% à 13,36 CHF).

A Bruxelles, l’indice Bel-20 des principales valeurs vedette a clôturé dans le rouge (-0,35%) à 3.846,82 points, et à Amsterdam l’indice AEX s’est apprécié de 0,18% à 566,19 points. Le chimiste et pétrolier Vopak a gagné 4,30% à 43,63 euros mais le groupe de biotechnologies Galapagos a perdu 3,33% à 101,70 euros.