Bourses européennes: contrecoup de l’intervention ferme de Trump

AWP

1 minutes de lecture

L’Eurostoxx 50 a perdu 0,09%.

Les Bourses européennes ont terminé mercredi en baisse, semblant accuser le coup face à la fermeté de Donald Trump sur le commerce mondial.

«Nous avons senti une tonalité un peu plus dure envers la Chine, notamment sur la question de l’annulation partielle ou totale des taxes déjà en vigueur, voire même sur la question de l’entrée en vigueur des taxes de décembre», a résumé Alexandre Baradez, analyste chez IG France.

Le président américain n’a fait aucune annonce décisive en vue de résoudre le conflit avec la Chine qui dure depuis mars 2018, affirmant même qu’il n’hésiterait pas à releverr encore les taxes douanières appliquées à Pékin dans l’éventualité où aucun accord ne serait conclu.

Concernant l’Europe, l’administration américaine devrait annoncer cette semaine un report de la décision d’imposer ou non des droits de douane supplémentaires dans le secteur automobile.

Des propos du président de la Fed Jerome Powell, qui table sur une «croissance durable» de l’économie américaine mais voit un «risque persistant» dans le ralentissement mondial et les incertitudes liées à la guerre commerciale, n’ont pas contribué à rassurer les marchés.

A Wall Street vers 17H15 GMT, les indices progressaient: le Dow Jones Industrial Average prenait 0,12%, l’indice Nasdaq 0,07% et l’indice élargi S&P 500 0,10%.

L’Eurostoxx 50 a perdu 0,09%.

Du côté des valeurs

L’AGROALIMENTAIRE CAPITALISE

Les valeurs défensives de l’agroalimentaire ont profité du climat général de défiance. Coca Cola HBC a même bondi (+6,10% à 2.503,00 pence), les conditions climatiques défavorables de l’automne n’ayant pas pesé sur ses résultats trimestriels. A Paris, Rémy Cointreau (+1,50% à 122,10 euros), Pernod Ricard (+0,95% à 169,65 euros) et Danone (+1,48% à 75,18 euros) ont également tiré leur épingle du jeu

L’AUTOMOBILE SOUFFRE 

Le secteur européen de l’automobile, en première ligne face aux menaces de sanctions de Washington, a déchanté. Les constructeurs allemands BMW (-1,62% à 73,66 euros), Volkswagen (-1,06% à 181,0 euros) et Daimler (-0,70% à 53,54 euros) ont passé la journée dans le rouge, d’autant que Tesla a annoncé mardi soir la construction d’une usine à Berlin. A Paris, Peugeot (-2,10% à 23,80 euros) et Renault (-1,78% à 44,88 euros) s’essoufflent également.

LES BANQUES AUSSI

Société Générale (-2,10% à 28,16 euros) ou encore Crédit Agricole (-1,92% à 12,49 euros) ont été particulièrement éprouvés à Paris. Outre-Rhin, Deutsche Bank (-4,44% à 6,65 euros) et sa rivale Commerzbank (-6,14% à 5,32 euros) ont subi l’annonce par le géant néerlandais du secteur ABN Amro (-3,79% à 16,76 euros) de résultats inférieurs aux attentes.

Les indices en un coup d’oeil

Paris - CAC 40: -0,21% à 5.907,09 points
Francfort - Dax: -0,40% à 13.230,07 points
Londres - FTSE 100: -0,19% à 7.351,21 points
Milan - FTSE MIB: -0,86% à 23.578,43 points
Madrid - IBEX 35: -1,21% à 9.194,50 points
Lisbonne - PSI 20: -0,19% à 5.293,74 points
Bourse suisse - SMI: -0,14% à 10.299,22 points
Amsterdam - AEX: -0,25% à 597,56 points
Bruxelles - BEL 20: -0,52% à 3.878,37 points

A lire aussi...