Suivi de Swiss Re par Bordier

Loïc Bhend, Bordier & Cie

1 minutes de lecture

Le résultat net de 727 millions de dollars est 46% inférieur aux attentes, plombé par des provisions dans les affaires casualty aux USA au T4.

Swiss Re a publié ce matin de mauvais résultats pour 2019. Le résultat net de 727 millions de dollars est 46% inférieur aux attentes, plombé par des provisions dans les affaires casualty aux USA au T4. Cela ressemble à un gros ménage de printemps, mais c’est décevant quand-même.

En réassurance non-vie, le ratio combiné ressort à 107,8% contre 103,9% attendus, affecté par 3,5% de provisions, 3,5% de catastrophes naturelles et 2,4% de pertes liées à une couverture de la division Corporate solutions. Mais même en retraitant de ces éléments non-récurrents, le ratio ressort à 98,4%, supérieur à l’objectif 2019 de 98%.

La division Corporate solutions, justement, continue de décevoir, avec un ratio combiné de 127,9% contre 121,1% attendus. Le management annonce que le nettoyage se poursuit, que les tarifs ont été augmentés de 12% en 2019 et de 14% en janvier 2020. L’objectif est descendu à 105% de ratio combiné en 2020 et l’objectif de 98% pour 2021 tient toujours. Au moins la tendance s’améliore!

Les perspectives en matière de taux de primes pour 2020 sont encourageantes, avec des hausses de prix de 5% en janvier sur des volumes en hausse de 2%. Pour les renou-vellements d’avril et juin, les taux sont attendus en hausse plus marquée, étant donnés les sinistres de l’an dernier.

Le management a annoncé un dividende de 5,9 francs, en hausse de 5% sur un an et supérieur aux 5,86 francs attendus. Le rendement total est de 7,9% en intégrant les rachats d’actions. Pour 2020, le groupe reconduit le programme de rachats de 1 milliard de francs, comme attendu.

Au final, des résultats 2019 décevants mais sans impact pour le dividende, et des perspectives 2020 conformes aux attentes dans les grandes lignes, avec un objectif de ratio combiné de 97%, contre 97,5% pour le consensus. Le rendement total reste supérieur au secteur et le principal attrait du titre.