Suivi de SGS par Bordier

Frédéric Potelle, Bordier & Cie

1 minutes de lecture

SGS a publié des résultats solides pour 2019, généré un fort cash-flow libre et confirmé ses objectifs 2020, avec une inflexion positive sur le discours relatif aux acquisitions.

SGS a publié des résultats solides pour 2019, généré un fort cash-flow libre et confirmé ses objectifs 2020, avec une inflexion positive sur le discours relatif aux acquisitions. Nous confirmons le titre dans notre liste Core Holdings.

La croissance organique est conforme aux attentes de 2,6%, pour des ventes à 6,6 milliards de francs (+1,2% publié). La marge opérationnelle ajustée progresse de 50 bp à 16,1% lorsque nous n’attendions que +30 bp. Au total, le résultat net progresse de 6% et le BPA publié de 7%.

Trois points positifs dans cette publication: 1- une forte génération de cash-flow libre (870 millions de francs, en hausse de 9% a/a) permettant une stabilité de la dette à méthode comptable constante et une annonce de dividende à 80 francs (+2 francs a/a et rendement de 2,95%) ; 2- la confirmation d’objectifs positifs pour 2020, notamment la progression de la marge opérationnelle ajustée, ciblée à au moins 17% (+90 bp a/a) grâce aux effets décalés des 75 millions de francs des charges de restructurations passées en 2019 et enfin 3- un discours plus explicite sur «l’accélération des fusions et acquisitions», un levier inactivé depuis plus de deux ans.

Lors de notre meeting demain avec le management, nous tenterons sur le point 2-, à nouveau, de chaîner 2019, les annonces et l’objectif 2020 et tenterons de quantifier le point 3-, qui pourrait permettre de revenir à un scenario de valorisation plus agressif.

Dans l’attente, les éléments déjà disponibles nous permettent de confirmer le titre dans notre liste Core Holdings, avec une valeur fondamentale qui devrait approcher les 2900 francs.

A lire aussi...