Un été nuageux en perspective

Pascal Blanqué et Vincent Mortier, Amundi

1 minutes de lecture

L'évolution du cycle et le changement de régime potentiel, les questions géopolitiques et les angoisses des marchés émergents sont à suivre de près.

Les investisseurs ont enregistré des rendements généralement faibles jusqu'à présent cette année, en raison des nuages qui se dessinent actuellement à l'horizon, et l'approche des actifs à risque est caractérisée par une prudence accrue. Cette attitude a conduit à des marchés d'actions plus faibles, à des spreads plus larges pour les entreprises et à certaines zones de stress dans les marchés émergents (en particulier dans les devises locales).

Nous pouvons identifier différents fronts qui doivent être suivis de près à court et à moyen terme: l'évolution du cycle et le changement de régime potentiel, les questions géopolitiques et les angoisses des marchés émergents.