Rapport Stewardship 2019 d'UBS Asset Management

Communiqué, UBS

1 minutes de lecture

Ce rapport explique, à l’aide de chiffres et d’études de cas, comment UBS Asset Management (AM) comprend et exerce son rôle d'investisseur responsable.

  • 1400 réunions: l'année dernière, UBS AM a tenu plus de 1400 réunions avec des dirigeants d'entreprises.
  • 358 engagements: 358 de ces rencontres ont répondu aux critères d'un «engagement responsable». Pour UBS AM, cela signifie un échange interactif et à long terme concernant les domaines d'optimisation préalablement identifiés, ainsi que la fixation d’objectifs concrets pour chaque «engagement».
  • 23% d’amélioration: l'année dernière, UBS AM a, pour la première fois, systématiquement documenté les résultats de ces «engagements» et les a publiés. Par rapport aux objectifs fixés, 23% des discussions ont abouti à des avancées concrètes. En outre, près d'un tiers de ces engagements a fourni une aide pertinente pour les prises de décision lors des votes des actionnaires.
  • Thèmes: en termes de contenu, les discussions ont porté principalement sur les questions de gouvernance d'entreprise (53%), de rémunération des dirigeants (39%) et de la gestion de l'environnement et du changement climatique (37%).
  • Progrès dans le programme d'engagement climatique: en 2018, UBS AM a lancé un programme spécial d'engagement climatique (en partie en coopération avec Climate Action 100+). L'accent a été mis sur 49 compagnies pétrolières, gazières et de services publics. Après un an et demi, des progrès concrets ont déjà été constatés pour un peu plus de la moitié d'entre elles (par exemple, des objectifs plus ambitieux de réduction des émissions et leur lien avec la rémunération des dirigeants, le développement d'activités commerciales respectueuses du climat, etc. – cf. notamment les pages 31 et suivantes).
  • Nouvelles directives pour les votes relatifs aux questions climatiques: AM a inclus une nouvelle disposition dans l’«UBS Proxy Voting Policy» pour les entreprises avec lesquelles aucun progrès n’a été réalisé suite aux entretiens sur les risques et sur les opportunités liés au changement climatique. Depuis cette année, cette disposition permet à UBS AM, lors des assemblées générales annuelles, de voter contre la réélection du président du conseil d'administration concerné.

«L'un des objectifs de notre stratégie d'engagement est d'influencer les pratiques commerciales des entreprises afin d’obtenir de meilleures performances financières sur le long terme», a commenté Michael Baldinger, responsable Sustainable and Impact Investing chez UBS Asset Management. «Ainsi, l'engagement et le vote par procuration sont des éléments essentiels du processus d'investissement d'UBS AM. Nous sommes convaincus qu'ils servent au mieux les intérêts des clients et qu'ils constituent un élément essentiel de nos activités d'investissement durable».

A lire aussi...