Quelles sont les perspectives pour les sukuk verts?

S&P Global Ratings

1 minutes de lecture

S&P répond aux questions qu'elle a reçues sur ces produits obligataires islamiques dédiés à l’énergie verte depuis la première émission de ce genre l'an dernier.

S&P Global Ratings répond, dans un rapport, aux questions qu'elle a reçu au sujet des sukuk verts depuis la première émission de ce genre l'an dernier.

Un sukuk vert est une forme d'instrument financier islamique dont les émetteurs utilisent le produit pour financer des investissements dans les énergies renouvelables ou d'autres actifs environnementaux tels que les parcs solaires, les usines de biogaz, les projets d'énergie éolienne, ainsi que les projets de transport et d'infrastructure renouvelables. Tadau Energy a émis le premier sukuk vert en Malaisie en juillet 2017 pour 250 millions de ringgits malaisiens (58 millions de dollars) pour financer un projet solaire dans le pays. 

Après ces débuts, nous avons vu une poignée d'autres sukuk, émis en Malaisie, conformément au cadre d'investissement durable et responsable du pays, et un en Indonésie, où le gouvernement a émis en mars 2018 le plus grand sukuk vert à ce jour.

«Les sukuk verts permettent aux émetteurs d'accéder non seulement au bassin d'investisseurs traditionnels intéressés par les projets verts, mais aussi aux investisseurs islamiques», a déclaré Timucin Engin, analyste de S&P Global Ratings. «Non seulement les investisseurs conventionnels sont intéressés, mais beaucoup d'entre eux ont révisé leurs lignes directrices en matière d'investissement afin d'y intégrer des considérations socialement responsables. Les émetteurs sont également tentés par l'important déficit de l'offre de sukuk par rapport à la demande.» 

A lire aussi...