Emergents et ESG: des indicateurs de stabilité à long terme

Marc Brütsch, Swiss Life Asset Managers

1 minutes de lecture

La Turquie affiche une des dégradations les plus marquées, sa notation de gouvernance chute depuis six ans, tandis que le score ESG du Ghana s’est nettement amélioré.

Ces dernières années ont vu une prise de conscience aiguë de l’incidence liée aux thématiques d’environnement (E), du social (S) et de la gouvernance (G). Ces considérations axées sur le développement durable constituent un précieux indicateur de la stabilité économique à long terme d’un pays et complètent idéalement l’analyse macroéconomique axée principalement sur les variables économiques comme la dette publique, les déficits budgétaires, le solde de la balance courante et l’inflation. 

Un exemple: de meilleurs indicateurs sur le plan social, comme les normes éducatives ou la qualité des systèmes de santé, améliorent les conditions de vie et soutiennent la croissance économique à long terme. 

De plus, les indicateurs de gouvernance sont fortement corrélés au profil de crédit d’un pays. Des institutions stables et fiables contrôlent les finances et garantissent un environnement favorable aux investisseurs. Les pays moins stricts sur la corruption par exemple sont eux enclins à une mauvaise allocation des capitaux, et donc à une dégradation de leur profil de crédit. 

Les considérations ESG sont très importantes pour les marchés émergents, car ceux-ci affichent des fragilités liées à l’ESG plus importantes que d’autres régions. Toujours plus d’investisseurs subordonnant la capacité et le coût d’endettement à la notation ESG, ces marchés pourraient donc être plus incités à adopter des politiques plus durables. La faible corrélation des scores ESG des principaux fournisseurs de données est due aux différents facteurs considérés et à la pondération retenue. 

De plus, les causes sous-jacentes des évolutions de notations ne sont pas toujours traçables. Notre modèle ESG propriétaire pour ces pays est plus transparent, permet une analyse plus profonde et sert de base à notre sélection pour les produits d’investissement liés à l’ESG. Il nous permet de comparer les notations ESG entre les pays et éclaire sur le développement d’un pays sur ce point au fil du temps. 

A cet égard, la Turquie affiche une des dégradations les plus marquées de son score dans notre univers de 71 pays émergents. Sa notation de gouvernance chute depuis six ans, un facteur contribuant aux fragilités économiques que connaît le pays aujourd’hui. 

Au contraire, le score ESG du Ghana s’est nettement amélioré, notamment sur des aspects comme l’accès aux soins ou les normes éducatives. Une évolution positive reconnue internationalement, le Ghana devenant le premier pays bénéficiant du programme COVAX de l’OMS, car il a prouvé sa capacité à établir un plan de vaccination crédible.

A lire aussi...