Vontobel abaisse la perspective de crédit du canton de Genève à «négative»

AWP

1 minutes de lecture

La réforme de la fiscalité des entreprises accentuera la pression sur les finances cantonales, avec un manque à gagner en termes de recettes de 350 millions de francs par an pour Genève.

Vontobel abaisse de «stable» à «négative» la perspective de la note de crédit du canton de Genève. La réforme de la fiscalité des entreprises acceptée le week-end dernier par le peuple suisse accentuera la pression sur les finances cantonales, avec un manque à gagner en termes de recettes de 350 millions de francs par an pour Genève.

«Genève présente déjà une situation fiscale plus faible que la plupart des autres cantons couverts (par les notes et prévisions de crédit de Vontobel, ndlr), avec le poids de la dette le plus important», relève mercredi la banque zurichoise. A cela s’ajoute le fait que le canton devra renflouer la caisse de pension des fonctionnaires pour les 35 prochaines années.

Pour ces raisons, Genève sera «le canton le plus durement touché par la réforme», estime la banque privée. La nouvelle fiscalité, bien que de nature à favoriser la Suisse dans son ensemble et à la rendre conforme aux exigences européennes, aura un impact important sur les finances déjà tendues du canton de Genève, selon le communiqué.

Même si les perspectives sont négatives, la note de crédit actuelle de Genève est maintenue à «AA» par Vontobel.