USA: la confiance des consommateurs au plus haut

AWP

1 minutes de lecture

L’indice s’est établi à 130,8 points en février. Il faut remonter à novembre 2000 pour trouver un niveau plus élevé, précise Lynn Franco, directrice des indicateurs au Conference Board.

La confiance des consommateurs aux Etats-Unis s’est encore améliorée en février atteignant son plus haut niveau depuis 2000, selon l’indice publié mardi par le Conference Board.

L’indice s’est établi à 130,8 points contre 124,3 points en janvier (chiffre révisé en baisse). C’est mieux que prévu puisque les analystes tablaient sur 126,5 points.

Il faut remonter à novembre 2000 quand l’indice s’était établi à 132,6 points pour trouver un niveau plus élevé, précise Lynn Franco, directrice des indicateurs au Conference Board, dans un communiqué.

En février, la confiance des consommateurs dans leurs conditions actuelles a été nourrie par un certain optimisme en particulier sur le marché de l’emploi, ajoute-t-elle.

«En dépit de la récente volatilité des marchés, les consommateurs ont manifesté un plus grand optimisme dans leurs prévisions à court terme des conditions du marché de l’emploi et de l’activité économique de même que dans leurs prévisions de situation financière», a-t-elle commenté.

«D’une manière générale, les consommateurs restent confiants sur le fait que l’économie va continuer de s’accroître à un rythme solide dans les mois à venir», a-t-elle ajouté.

Dans le détail, les consommateurs sont un peu plus nombreux à estimer que les conditions économiques sont «bonnes» (35,8% contre 35%) et ceux estimant qu’elles sont «mauvaises» sont moins nombreux (10,8% contre 13%).

Sur le front de l’emploi, l’opinion des consommateurs est bien plus favorable: la proportion de ceux estimant qu’il y a «plein emploi» a ainsi atteint 39,4% contre 37,2% en janvier; la proportion de ceux estimant qu’il est «difficile d’obtenir» un emploi a, elle, nettement baissé pour s’établir à 14,7% contre 16,3%.

Se tournant vers les six prochains mois, les consommateurs sont bien plus nombreux à tabler sur une amélioration des conditions économiques (25,8% contre 21,5%) tandis que ceux escomptant une dégradation des conditions sont un peu moins nombreux à 9,4% contre 9,8%.

Les consommateurs restent aussi optimistes sur les perspectives du marché de l’emploi: 21,6% des personnes interrogées en février ont estimé en février qu’il y aura plus d’emplois dans les six prochains mois contre 18,7% en janvier. La proportion de ceux anticipant une baisse du nombre d’emplois a diminué à 11,9% contre 12,5% le mois précédent.

Quant à leurs revenus à court terme, les consommateurs sont plus nombreux à s’attendre à une augmentation (23,8% après 20,6% en janvier). La proportion de ceux s’attendant à une diminution augmente aussi pour s’établir à 8,6% contre 7,9%.