Novartis se prépare à un Brexit désordonné

AWP

1 minutes de lecture

Le groupe pharmaceutique constitue des stocks au Royaume-Uni afin d’assurer la disponibilité des 120 millions de boîtes de médicaments importées depuis l’Europe.

Novartis s’inquiète des conséquences d’un Brexit désordonné sur l’approvisionnement en médicaments des patients outre-Manche, à commencer par ceux de la multinationale pharmaceutique et de ses filiales Sandoz et Alcon.

Le laboratoire rhénan annonce sur son site internet britannique vendredi constituer des stocks afin d’assurer la disponibilité des quelque 120 millions de boîtes de médicaments importées au Royaume-Uni depuis l’Europe.

La multinationale pharmaceutique pointe notamment du doigt le risque que ferait courir l’apparence de dissension entre les autorités réglementaires en Grande-Bretagne et sur le Vieux continent.