Molecular Partners: anti-Covid soutenu par la FDA et les NIH

AWP

1 minutes de lecture

L’ensovibep s’est vu décerner par la Food and Drugs Administration (FDA) un statut de «développement accéléré» («fast track»).

Le laboratoire zurichois Molecular Partners a reçu en fin de semaine dernière deux soutiens de poids outre-Atlantique pour le développement de son traitement expériemental contre la pneumonie Covid-19. L’ensovibep s’est d’une part vu décerner par la Food and Drugs Administration (FDA) un statut de «développement accéléré» («fast track»).

La désignation par la FDA couvre à la fois le traitement en milieu hospitalier et ambulatoire, précise un communiqué publié dans la nuit de dimanche à lundi.

L’ensvibep a par ailleurs été introduit dans un nouveau programme clinique public-privé de phase III piloté par les National Institutes of Health (NIH), destiné à accélérer le développement d’une panoplie de vaccins et de traitements contre la pandémie de Covid-19.

L’ensemble de protéines antivirales tri-spécifiques (darpin) de Molecular Partners est conçu pour neutraliser les capacités infectieuses du Sras-Cov-2, le virus à l’origine de la Covid-19. Ses capacités antivirales pourraient s’avérer utiles aussi bien pour le traitement de la maladie que pour sa prévention.

La société de Schlieren et son prestigieux partenaire rhénan Novartis avaient lancé fin mai leur propre étude clinique de phase II/III, qui avait marqué la prise en main des recherches par le colosse pharmaceutique rhénan.

Un succès en phase III ouvrirait la voie au dépôt par Novartis d’une autorisation d’administration en urgence auprès du gendarme sanitaire étasunien. Les résultats devraient être disponibles dans le courant du premier semestre de l’an prochain.

A lire aussi...