Moderna: nouvel accord avec la Suisse pour des doses de vaccin de rappel

Communiqué, Moderna

1 minutes de lecture

La biotech américaine fournira 7 millions de doses de vaccin de rappel (booster) en 2022 avec une option pour 7 millions de doses supplémentaires.

Moderna, Inc. (Nasdaq: MRNA), société de biotechnologie pionnière dans le domaine des thérapies et des vaccins à base d'ARN messager (ARNm), a annoncé aujourd'hui un nouvel accord d'approvisionnement avec le gouvernement suisse pour 7 millions de doses de vaccin de rappel (booster vaccine) en 2022, avec une option supplémentaire pour 7 millions de doses supplémentaires à livrer au cours du second semestre 2022 ou du premier trimestre 2023. L'achat dans le cadre de cet accord est soumis à l'approbation réglementaire du candidat vaccin de rappel. L'annonce d'aujourd'hui fait suite à deux accords antérieurs entre la Suisse et Moderna pour la fourniture d'un total de 13,5 millions de doses du vaccin COVID-19 Moderna. Swissmedic, l'Institut suisse des produits thérapeutiques, a autorisé le vaccin COVID-19 Moderna en Suisse le 12 janvier 2021. 

«Nous sommes reconnaissants du partenariat du gouvernement fédéral suisse, et de son soutien continu démontré par ce nouvel accord d'approvisionnement en doses de candidats de rappel de la variante Moderna», a déclaré Stéphane Bancel, directeur général de Moderna. «Nous sommes encouragés par les nouvelles données, qui renforcent notre confiance dans le fait que notre stratégie de rappel devrait être protectrice contre ces variantes nouvellement détectées et nous continuerons à apporter autant de mises à jour à notre vaccin COVID-19 que nécessaire pour contrôler la pandémie.»

Les données initiales de l'étude de phase 2 de Moderna aux Etats-Unis ont montré qu'une dose unique de 50 µg d'ARNm-1273 ou d'ARNm-1273.351 administrée en rappel à des personnes déjà vaccinées augmentait les réponses en anticorps neutralisants contre le SRAS-CoV-2 et deux variantes préoccupantes, B.1.351 (identifiée pour la première fois en Afrique du Sud) et P.1 (identifiée pour la première fois au Brésil). Une dose de rappel de mRNA-1273.351, le rappel apparié à la souche de la société, a permis d'obtenir des titres d'anticorps neutralisants plus élevés contre la variante préoccupante B.1.351 qu'une dose de rappel de mRNA-1273. Les profils d'innocuité et de tolérabilité après l'injection d'une troisième dose de rappel de 50 µg d'ARNm-1273 ou d'ARNm-1273.351 étaient généralement comparables à ceux observés après la deuxième dose d'ARNm-1273 dans les études de phase 2 et de phase 3 rapportées précédemment. Un manuscrit décrivant ces résultats préliminaires a été soumis en tant que préimpression à bioRxiv et sera soumis à une publication avec comité de lecture après l'achèvement du bras de rappel multivalent mRNA-1273.211.

A lire aussi...