Liberty Global perd près de 45’000 clients en Suisse en 2020

AWP

1 minutes de lecture

Le patron de Sunrise-UPC André Krause affirme pourtant que le marché des abonnements mobiles a connu une nouvelle croissance au quatrième trimestre de l’année dernière.

Le géant de la télécommunication Liberty Global, qui détient Sunrise et UPC, a fait état d’une perte significative de clients en Suisse au cours de l’année 2020. Le patron de Sunrise-UPC André Krause affirme pourtant que le marché des abonnements mobiles a connu une nouvelle croissance au quatrième trimestre de l’année dernière.

Les résultats annuels de Liberty Global, qui compilent les chiffres à la fois de Sunrise et d’UPC, révèlent une perte de 44’900 clients en Suisse en 2020. En 2019, cette perte atteignait 73’600 clients.

Au quatrième trimestre 2020, Liberty Global a ainsi calculé une perte de 6000 clients en Suisse, puisque qu’UPC a perdu 12’000 clients tandis que Sunrise en a récupéré 6’000, affirme le groupe dans un rapport financier paru lundi.

L’opérateur Sunrise a pourtant annoncé mardi une hausse de 2,2% de son bénéfice brut opérationnel (Ebitda) en glissement annuel. Il s’est même félicité que «Sunrise et UPC ont gagné un total de 66’700 abonnés nets à la téléphonie mobile et 29’000 RGU de réseau fixe» au quatrième trimestre 2020.

RGU ou Revenue Generating Unit, désigne le nombre moyen de type de service auquel un client souscrit. Il ne fait donc pas référence au nombre de clients.

Aucun chiffre concret pour Sunrise-UPC

Malgré ces chiffres, le patron de Sunrise-UPC André Krause affirme à AWP que «les chiffres s’améliorent de trimestre en trimestre». «Nous avons réussi à maintenir notre taux de croissance malgré le travail d’intégration et malgré les difficultés dues au coronavirus», indique-t-il, surfant en particulier sur les besoins grandissants liés au travail à domicile et à l’utilisation de plusieurs appareils connectés, comme les montres.

Reste que Sunrise-UPC n’a publié aucun résultat financier concret. Ni chiffre d’affaires, ni bénéfice net, ni liquidités. Pas de nouvelles non plus des centaines de suppressions de postes potentielles résultant de la fusion des deux sociétés. «Des consultations à ce sujet sont en cours», se contente d’indiquer M. Krause.

Leur acquéreur britannique Liberty Global a émis des prévisions pour la suite de son exercice. «Nous anticipons une hausse modeste de nos ventes dans nos quatre plus grands marchés que sont le Royaume-Uni, la Suisse, les Pays-Bas et la Belgique.

La finalisation de l’intégration de Sunrise dans le groupe devrait en outre engendrer «des coûts importants» de synergie qui devraient peser sur son Ebitda.

A lire aussi...