L’UE prête à négocier un accord avec les USA incluant les voitures

AWP

1 minutes de lecture

La Commissaire européenne au Commerce Cecilia Malmström rencontrera son homologue américain «la semaine prochaine à Paris».

L’Union européenne est prête à négocier avec Washington «un accord commercial limité incluant les voitures», a annoncé vendredi la Commissaire européenne au Commerce, Cecilia Malmström.

«Prenant acte» de la décision de Donald Trump de reporter de 180 jours sa décision de taxer les automobiles importées aux Etats-Unis, Mme Malström a ajouté qu’elle rencontrerait le représentant américain au Commerce Robert Lighthizer «la semaine prochaine à Paris».

Elle informera les ministres européens du Commerce du résultat de ses discussions le 27 mai à Bruxelles.

La Commissaire suédoise, qui mène les négociations commerciales au nom des 28 pays de l’UE, a affirmé «rejeter complètement la notion que les exportations automobiles (européennes, ndlr) représentaient une menace pour la sécurité nationale».

En février dernier, le ministère américain du Commerce avait estimé que les importations de voitures étrangères aux Etats-Unis constituaient une menace pour la sécurité nationale, déclenchant une sorte de compte à rebours: M. Trump avait jusqu’à samedi pour rendre publique sa décision d’imposer ou non des droits de douane supplémentaires sur les automobiles.

Le président américain a finalement décidé vendredi d’accorder un sursis de six mois à l’UE mais aussi au Japon (également grand producteur automobile) pour négocier un accord commercial, faute de quoi il infligera des droits de douane supplémentaires.

A lire aussi...