Forum swiss export à Lausanne: les nouvelles pistes à l’honneur

Communiqué, swiss export

2 minutes de lecture

Pour l’association faîtière, cette sixième édition est un succès qui la conforte dans son ambition d’intensifier ses activités en Suisse romande.


De gauche à droite: Christian Waldvogel, Nicolas Senn, Mélanie Freymond, Peter Vogel, Claudia Moerker, Andreas Hürlimann, Pascal Meyer.

L’édition romande 2020 du Forum swiss export s’est déroulée avec succès et avec toutes les précautions nécessaires le mardi 6 octobre à Pathé Flon Lausanne. Les participant-e-s réuni-e-s au nombre de 80 pour correspondre aux restrictions dues à la situation sanitaire, sont venu-e-s chercher des pistes de réflexions sur «Le courage de changer», un thème qui résonne tout particulièrement en cette année de grands bouleversements. Le nouveau succès de ce forum, dans un contexte économique et sanitaire difficile, conforte l’association swiss export dans son ambition d’intensifier ses activités en Suisse romande, en se rapprochant de ses membres et des PME exportatrices locales.  

La digitalisation, l’innovation et le changement 

Rebondir sur la situation actuelle, tirer profit de la digitalisation, trouver de nouvelles idées motivant l’esprit entrepreneurial ou encore développer de nouvelles synergies ont fait partie des messages clés du Forum swiss export 2020 du mardi 6 octobre 2020 à Pathé Flon Lausanne. 80 participant-e-s ont assisté aux conférences et aux échanges animés par la journaliste et présentatrice Mélanie Freymond, sur le thème du changement.  

A titre d’introduction, les représentant-e-s de swiss export, Claudia Moerker, directrice, et Christian Waldvogel, membre du comité, ont rappelé leur volonté de développer la présence de l’association sur terre romande. «En tant qu’association de référence pour les nombreuses PME suisses exportatrices, la présence de swiss export en Suisse romande reste encore timide, avec 15% de ses membres. Notre volonté est de surfer sur le succès des activités de swiss export en Suisse alémanique et de proposer toujours plus d’évènements, de cours et de formations pour les entreprises romandes», explique Christian Waldvogel.

Claudia Moerker s’est adressée au public en lui présentant le thème le jour: «Les entreprises suisses doivent assumer leurs responsabilités et aborder les changements avec curiosité, en ayant le courage de la nouveauté et le sens du possible, tout en évaluant les risques et en adaptant leurs décisions».

Peter Vogel, Professor of Family Business and Entrepreneurship à l’IMD, a démarré son intervention en invitant les participant-e-s à une discussion autour de la question de la création de valeur des données, l’un des enjeux de la transformation digitale. «Jusque-là, l’innovation se traduisait par un produit ou un service, alors que demain ce sont les business models qui représenteront l’innovation. Il est primordial de penser au futur, d’avoir une vision, une compréhension de ce qui se passe autour de nous, une clarté sur sa mission et une grande agilité».  

Andreas Hürlimann, Chairman de LEM International SA, a poursuivi avec une intervention sous le signe de l’innovation et du changement. «Quand on pense innovation, on pense à des nouveaux produits qui eux sont développés pour une raison, comme par exemple le changement climatique et politique. Mais l’innovation ne s’arrête pas au produit, elle concerne aussi les processus et l’organisation de l’entreprise. Il est certes bien plus facile de changer en temps de crise, mais le plus difficile reste de changer quelque chose qui a déjà du succès. Quant au changement, il influence la direction stratégique et permet de se concentrer sur ses activités principales et ses compétences clés. Il peut même libérer des ressources pour l’innovation par exemple».  

Pour clore la journée sous le signe du changement, Pascal Meyer, Loutre in chief de QoQa Services SA, est revenu avec énergie sur DireQt, plateforme de soutien aux petits commerçants suisses née durant le semi-confinement. «La plateforme DireQt s’inscrit parfaitement dans la mission de QoQa qui est d’aider les entreprises à se digitaliser. Une partie de son succès repose sur le fait de réussir à fédérer des équipes autour d’une idée ou d’un projet qui a du sens».  

Swiss export, toujours plus active en Suisse romande 

En tant que plus grande association privée visant à soutenir les PME suisses en matière d’exportation, swiss export leur transmet de manière pratique les connaissances actuelles en matière d’exportation et se positionne comme une plateforme ciblée de réseautage. L’association fondée en 1973 compte plusieurs centaines d’entreprises membres en Suisse, dont la part romande est en constante évolution. Basée à Zurich, swiss export intensifie depuis une année ses activités en Suisse romande pour se rapprocher des PME locales et de ses entreprises membres, et ainsi faciliter l’échange entre la Suisse romande et la Suisse alémanique. L’année dernière, l’association swiss export se réjouissait de l’évolution constante de ses entreprises membres en Suisse romande. À ce jour, elle compte 600 membres au total, dont 80 en Suisse romande. L’association poursuit ses activités en proposant régulièrement des cours et des formations.  

A lire aussi...