Bureau Veritas: la certification et le bâtiment soutiennent les ventes

AWP

1 minutes de lecture

Le spécialiste français de l’inspection et de la certification publie un chiffre d’affaires du premier trimestre en hausse de 1,3% à 1,15 milliard d’euros.

Le groupe français d’inspection et de certification Bureau Veritas a enregistré un chiffre d’affaires en hausse en début d’année, soutenu par un fort rebond de l’activité de certification, un redressement du secteur du bâtiment et un retour de la croissance dans les biens de consommation grâce à l’Asie.

Bureau Veritas a publié jeudi un chiffre d’affaires du premier trimestre en progression de 1,3% à 1,15 milliard d’euros.

Le groupe a pâti d’un effet de change négatif, notamment lié au dollar américain, mais la croissance organique ressort à 6,6%, contre une baisse de 2% au quatrième trimestre 2020, a précisé le groupe dans un communiqué.

«L’environnement actuel reste volatil», a observé le directeur général, Didier Michaud-Daniel, cité dans le communiqué.

Mais il a mis l’accent sur le «potentiel de redressement (du) portefeuille d’activités» de Bureau Veritas qui est désormais «une entreprise plus diversifiée» après une série de transformations engagées depuis 5 ans.

Le groupe est positionné pour tirer parti de l’environnement actuel «tourné plus que jamais vers la santé, la sécurité, la qualité et la protection de l’environnement», a affirmé M. Michaud-Daniel.

Dans ce contexte, le groupe a confirmé ses objectifs annuels, dont une «solide croissance organique» du chiffre d’affaires et l’amélioration de la marge opérationnelle ajustée.

Au premier trimestre, trois divisions ont enregistré une croissance organique des ventes à deux chiffres: Certification (+21,6%), Biens de consommation (+18,7%), Bâtiment et Infrastructures (+13,3%).

Par grandes zones géographiques, l’activité s’est notamment redressée en Asie-Pacifique qui pèse 30% du chiffre d’affaires. Dans cette région, les ventes sont en hausse de 20,3% en organique, tirées par la croissance en Chine (+46%).

L’Europe et l’Amérique étaient également en hausse mais plus modestement, de respectivement 2,5% et 0,6%, toujours en organique.

A lire aussi...