Brésil: taux directeur à un plus bas historique

AWP

1 minutes de lecture

En ligne avec les attentes, la banque centrale à réduit le «Selic» à 6,50%. Il était deux fois plus élevé en 2016.

La banque centrale du Brésil a abaissé mercredi son taux directeur de 0,25 point de pourcentage, à un nouveau plancher historique de 6,50%, tout en laissant la porte ouverte à une nouvelle baisse modérée, en mai, lors de sa prochaine réunion.

La baisse de mercredi, conforme à l’attente des analystes, est la 12e consécutive de ce taux, le «Selic», principal outil de lutte contre l’inflation qui s’élevait encore en octobre 2016 à 14,25%.

Elle intervient dans un contexte de faiblesse de la croissance de la première économie d’Amérique latine à peine sortie de deux années de récession historique, et de recul continu de l’inflation.

«Pour la prochaine réunion, le Comité (monétaire de la banque centrale, le Copom) estime aujourd’hui approprié un nouvel assouplissement modéré de la politique monétaire», a indiqué la Banque centrale au sujet de la réunion prévue les 15 et 16 mai.

Lors de sa dernière réunion du 7 février, le Copom avait déjà abaissé de 0,25 point le taux, indiquant qu’il s’agissait sans doute de la dernière fois.

Mais le Comité avait laissé la porte ouverte à un «nouvel assouplissement monétaire modéré» selon l’évolution de la situation économique du pays et l’avancée des réformes d’austérité réclamées par les marchés.

L’économie brésilienne a timidement renoué avec la croissance en 2017 (+1%) mais sa récupération est lente et inégale.

L’inflation s’est établie l’an dernier à 2,95% – le plus faible indice en 20 ans – et en cumulé au cours des 12 derniers mois à 2,84%, en-dessous de l’objectif de 3% fixé par la banque centrale.

«Le Copom comprend que la conjoncture économique requiert une politique monétaire stimulante», a dit le comité.