ABB: rumeurs de cession de Power Grids

AWP

1 minutes de lecture

Le cours de l'action ABB a connu un soudain engouement jeudi à la Bourse suisse: la nominative a bondi de près de 2%.

Le cours de l'action ABB a connu un soudain engouement jeudi à la Bourse suisse, apparemment suite à la publication par Bloomberg d'une dépêche faisant état de la disposition du conglomérat helvético-suédois à se défaire de sa division Power Grids (réseaux électriques). L'entreprise répondrait ainsi à l'injonction de Cevian Capital, un de ses principaux actionnaires.

Après avoir évolué toute la journée autour de l'équilibre, la nominative a bondi de près de 2% à 16h38 à 23,16 francS, grimpant dans les minutes suivantes à 23,23 francs, alors que le SMI des valeurs vedettes grappillait 0,2%.

Depuis son entrée au capital d'ABB il y a trois ans, Cevian Capital milite en faveur de la vente de Power Grids. Il y a deux semaines, un de ses éminents représentants a appelé dans les colonnes du magazine suédois Dagens Industri à des mesures contre l'évolution souffreteuse du cours, critiquant dans la foulée le manque de disposition du groupe à se séparer de sa division à problèmes.

Dans la communauté financière, les opinions divergent sur l'opportunité et la portée de la vente de Power Grids en termes de valeur pour les actionnaires.

En avril, les représentants de Cevian Capital et d'Artisan Partners, qui détiennent ensemble quelque 8% des droits de vote d'ABB, avaient critiqué dans la presse spécialisée l'évolution du cours.

Le principal actionnaire d'ABB, la société de participations Investor AB aux mains de la famille Wallenberg, ne s'est pas prononcée en faveur d'une séparation de Power Grids.