La chronique des marchés de Vontobel au 25 juin

Jean Frédéric Nussbaumer, Vontobel

2 minutes de lecture

Nasdaq -0,32%, SPX -0,17%, Dow +0,03%, Russell -1,26%, SOX +0,11%, Eurostoxx -0,33%, SMI -0,24%.

Wall-Street clôture en léger recul. Notons la faiblesse marquée de l’indice Russell 2000, qui fait l’objet de dégagements à l’approche du sommet du G20 le weekend prochain. L’indice S&P500 (SPX) glisse lentement tout au long de la journée, personne ne souhaitant s’exposer plus encore aux actions alors que l’ombre de la guerre commerciale plane sur les indices. Dans ce contexte, la volatilité recule tout de même quelque peu, l’indice VIX se posant juste au-dessus de 15. Le rendement de l’emprunt US à 10 ans repart doucement vers le sud et traite à 2,00% ce matin. L’or poursuit sa ruée vers de nouveaux sommets, l’once atteignant 1431 dollars. Rappelons que, techniquement, la voie est (ou)verte jusqu’à 1600 dollars. Les intervenants se positionnent dans le métal jaune dans l’optique d’un échec des négociations à venir entre les dirigeants chinois et américain. Le pétrole reste demandé, le baril de WTI Light Crude à 57,80 dollars ce matin. La journée est marquée par de nouvelles fusions et acquisitions (M&A), en particulier dans le secteur des casinos, Eldorado Resorts (ERI -10,64%) rachetant Caesars Entertainment (CZR +14,41%) pour 17,3 milliards de dollars.

Les marchés ont beaucoup à appréhender / digérer à court terme. La fin du mois approche, le G20 de ce weekend cristallise l’attention, l’indice PMI Chinois sera publié cette fin de semaine également et la saison des résultats de sociétés débute bientôt. A ce propos, CNBC indique que les bénéfices d’entreprises devraient diminuer plus que prévu, à suivre de très près.

Le blocage entre l'Iran et les Etats-Unis persiste mais le risque de confrontation militaire semble s'éloigner. Cependant Washington a annoncé hier une série de sanctions supplémentaires contre des dirigeants iraniens. Celles-ci visent notamment le guide suprême, l'ayatollah Ali Khamenei, et son bureau, et pourraient durer «des années», a indiqué Donald Trump. Les Etats-Unis vont geler des milliards d'actifs iraniens supplémentaires (95 milliards de dollars), a précisé le secrétaire au Trésor Steven Mnuchin.

Le patron de la Fed, Jerome Powell, s'exprimera aujourd’hui en public et pourrait détailler les projets de la Réserve Fédérale en matière de baisses de taux. Donald Trump s'en est une nouvelle fois pris à lui hier dans deux tweets cinglants. Le président américain a accusé la Fed de «ne pas savoir ce qu'elle fait», d’être «un enfant têtu» et d’avoir tout raté! Il a reproché à l'institut d'émission d'avoir augmenté les taux d'intérêt «beaucoup trop vite» et a affirmé que si elle avait pris les bonnes décisions, l'indice Dow Jones «afficherait des milliers de points de plus et le PIB de 4 voire 5%»! Un vrai couteau suisse ce Donald…

Aujourd’hui aux Etats-Unis, deux statistiques immobilières (prix mensuels à 14h45 et ventes dans le neuf à 16h00) accompagneront l'indice de confiance du Conference Board (16h00).

Cap Gemini a lancé une OPA amicale sur Altran à 14 euros par action, soit une prime de 22% par rapport au cours de clôture d'Altran hier soir (11,47 euros). L'opération s'élève à 3,6 milliards d'euros, avant prise en compte de la dette financière nette d'Altran, évaluée à 1,4 milliard d'euros, soit 5 milliards d'euros en valeur totale d'entreprise. FedEx assigne le gouvernement américain en justice à cause d'une politique à l'exportation impossible à mettre en place vis-à-vis de la Chine. Amazon.com secoue les distributeurs de cosmétiques à Wall Street, après l'annonce d'un nouveau site de vente destiné aux professionnels des produits de beauté. Linde signe un gros contrat avec Exxon Mobil dans le cadre de l'extension d'un projet à Singapour.

Cette nuit et ce matin en Asie, les indices traitent quasiment tous dans le rouge avec Tokyo qui abandonne 0,43% à la cloche et Shanghai qui recule de 0,87%. En Europe, les marchés ouvrent en léger recul alors que le future SPX rend 5 points. Ambiance de relative aversion au risque dans les salles de marchés, le rendement de l’emprunt allemand Bund à 10 ans reculant d’ailleurs à un niveau record de -0,33%.

Le Bitcoin poursuit sa hausse spectaculaire, ce matin en progression de près de 5% à 11’360 dollars. L’annonce par Facebook du lancement prochain de sa propre monnaie crypto, le Libra, a forcé bon nombre d’investisseurs à admettre que le phénomène des cryptos n’est pas un feu de paille. De plus, le Bitcoin est extrêmement shorté (vendu à découvert), selon les dernières statistiques de la CFTC (Commodity Future Trading Commission).