Hong Kong efface une partie de ses pertes matinales

AWP

2 minutes de lecture

L’indice Hang Seng a lâché 1,09% (356,56 points) à 32.245,22 points. Tandis que l’indice composite de Shanghai a gagné 0,73% (25,42 points) à 3.487,50 points dans un volume de transactions de 252,2 milliards de yuans (32,1 milliards d’euros).

La Bourse de Hong Kong a fini lundi en baisse tout en effaçant une partie de ses pertes matinales, les investisseurs étant inquiets d’une accélération du durcissement monétaire américain.

L’indice Hang Seng a lâché 1,09% (356,56 points) à 32.245,22 points.

En Chine continentale, l’indice composite de Shanghai a gagné 0,73% (25,42 points) à 3.487,50 points dans un volume de transactions de 252,2 milliards de yuans (32,1 milliards d’euros).

L’indice composite de Shenzhen a lui cédé 0,84% (15,23 points) à 1.806,30 points, avec un chiffre d’affaires de 195,2 milliards de yuans (24,85 milliards d’euros) .

La plupart des marchés asiatiques ont été plombés par Wall Street qui a subi vendredi sa plus forte chute depuis juin 2016, les opérateurs craignant que la bonne santé de l’économie américaine n’entraîne des hausses plus fortes que prévu des taux d’intérêt de la part de la Réserve fédérale américaine.

Les ventes ont été dictées par une vague de prises de bénéfices après un mois de janvier haussier au cours duquel plusieurs indices ont marqué des niveaux record.

Le Dow Jones Industrial Average a abandonné plus de 2% (-2,54%) après la publication d’un bon rapport mensuel sur le marché du travail marqué par une progression des salaires, à un rythme le plus rapide en près de neuf ans.

Le taux de rendement des bons du Trésor américain à 10 ans, un élément clé pour les taux d’intérêt, s’est envolé jusqu’à 2,853% vendredi en séance contre 2,790 jeudi soir. Ceci alimente la crainte que la Réserve fédérale américaine pourrait accélérer le rythme du relèvement de ses taux directeurs en 2018.

«Avec des taux d’intérêt élevés, les valeurs boursières deviennent moins attrayantes pour les investisseurs à revenus fixes et la croissance économique risque d’être étouffée», estime Rich Weiss, responsable investissement et gérant de portefeuilles d’actifs à American Century Investments.

«Quand les taux longs montent, cela tend à endiguer l’inflation et la croissance économique ce qui se reflète dans les résultats de sociétés», a-t-il indique à l’agence financière Bloomberg News.

Le secteur de l’énergie a été en fort repli, les cours du brut ayant fléchi après les chiffres de la firme Baker Hughes montrant une hausse du nombre de puits de pétrole en activité aux Etats-Unis.

CNOOC a perdu 2,21% à 12,38 dollars de Hong Kong (HKD), PetroChina 2,53% à 6,17 HKD et 3,01% à 6,76 HKD.

Le géant de l’informatique Tencent a plongé de 2,52% à 441,00 HKD dans le sillage d’Apple et d’Alphabet qui ont chuté de plus de 4% à la suite de résultats décevants.

AAC Technologies a néanmoins réussi à remonter après ses pertes de la semaine dernière, prenant 4,18% à 147,00 HKD.

L’opérateur de casinos Wynn Macau s’est replié de 1,67% à 26,45 HKD et son rival Sands China de 1,57% à 43,90 HKD. Galaxy Entertainment a lui gagné 1,17% à 69,20 HKD sur une bonne recommandation.

La banque HSBC a reculé de 1,02% à 82,85 HKD et l’assureur AIA de 2,15% à 63,80 HKD.

La place de Shanghai est sortie du lot grâce aux valeurs financières.

«Le marché (de Shanghai) a rebondi aujourd’hui, après une semaine morose, grâce aux titres financiers», a indiqué Zhang Yanbing, analyste de Zheshang Securities.

Bank Of Chengdu s’est envolée de 10% - la variation maximale autorisée par jour - à 13,41 yuans et China Citic Bank de 9,70% à 8,14 yuans.

Les groupes de boissons alcoolisées ont fini en baisse: Wuliangye Yibin, coté à Shenzhen a lâché 5,36% à 77,87 yuans et Shanxi Xinghuacun Fen Wine Factory, coté à Shanghai a chuté de la limite quotidienne de 10% à 58,88 yuans.