Risque de correction dans l’immobilier de rendement

AWP

1 minutes de lecture

Une chute des prix dans l’immobilier de rendement pourrait avoir lieu du fait de leur forte progression au cours des dernières années, selon la BNS.

Le secteur de l’immobilier de rendement est particulièrement exposé à un risque de correction des prix, a averti jeudi la Banque nationale suisse (BNS), qui a constaté des «déséquilibres» persistants.

Une chute des prix dans l’immobilier de rendement pourrait avoir lieu «du fait de leur forte progression au cours des dernières années et du nombre croissant de logements vacants», a souligné l’institut d’émission lors de son examen trimestriel de la situation économique et monétaire.

Dans ce contexte, la banque centrale suisse a dit approuver la récente révision des directives d’autoréglementation des banques dans le segment des objets de rendement.

Malgré cela, l’institut d’émission dirigé par Thomas Jordan «observe toujours attentivement l’évolution sur les marchés hypothécaire et immobilier et examine régulièrement s’il y a lieu d’adapter le volant anticyclique de fonds propres».