Nouveau départ fructueux pour Cham Group en 2018

AWP

1 minutes de lecture

Progression à tous les niveaux du groupe immobilier présidé par Philipp Buhofer.

Cham Group a bien négocié le tournant de 2018. La firme zougoise a abandonné les activités papier pour se transformer en société immobilière. Ajustés sur une base comparable, les résultats montrent une amélioration à tous les niveaux. Le dividende est maintenu.

Le bénéfice net a été quasiment multiplié par cinq à 80,5 millions de francs, indique lundi l’ex-Cham Paper Group. Cette performance est principalement imputable aux gains tirés des revalorisations, qui ont atteint 46,0 millions l’année dernière, contre 100’000 francs au titre de 2017.

Cham Group doit néanmoins encore travailler pour retrouver la rentabilité. Le résultat opérationnel avant revalorisations a été amélioré, mais reste en territoire négatif. Il s’est inscrit à -0,7 million de francs, contre -3,5 millions précédemment.

Les revenus locatifs ont réalisé un bond de 70%. En valeur absolue, ils demeurent modestes à 2,2 millions de francs.

Sur la base de ces chiffres, le conseil d’administration propose le versement d’un dividende inchangé de 6 francs par action. La rémunération des actionnaires dépendra à l’avenir des revenue générés par le projet phare Papieri.

Début février 2018, Cham Paper Group avait finalisé la vente de ses activités papier spécialisé au groupe sud-africain Sappi et changé de nom dans la foulée. Ces affaires étaient rentables, mais leur taille était trop modeste pour survivre à long terme, avaient alors expliqué les dirigeants du groupe.

Cham Group mise sur un projet immobilier sur le Papieri-Areal pour générer des revenus sur la durée. Le premier permis de construire devait être obtenu au deuxième semestre.

Les revenus locatifs chuteront temporairement durant les travaux, avertit le communiqué. En conséquence, Cham Group ne prévoit pas d’atteindre le seuil de rentabilité avant 2022, date de fin prévue du chantier. Le portefeuille immobilier devrait bénéficier de revalorisation au fur et à mesure que la construction avancera sur le site.

Un changement est prévu au conseil d’administration. Urs Ziegler ne briguera pas de nouveau mandat et quittera l’organe de surveillance après 12 ans. En remplacement, la candidature de Christoph Caviezel, directeur général de la société immobilière Mobimo jusqu’à fin avril, sera soumise à l’assemblée générale du 30 avril.

A la Bourse, l’action Cham Group a terminé en recul de 2,7% à 404,0 francs, dans un SPI en baisse de 0,22%.