Crowdhouse évalue une entrée en Bourse

AWP

1 minutes de lecture

La plateforme zurichoise de financement participatif spécialisée dans l’immobilier prévoit une extension à l’international.

Crowdhouse a trouvé de nouveaux investisseurs et vise à s’étendre à l’international. Afin de financer son développement, la plateforme zurichoise de financement participatif spécialisée dans l’immobilier évalue une entrée en Bourse, a affirmé le cofondateur Ardian Gjeloshi mercredi dans un entretien au journal «Handelszeitung».

La Banque cantonale de Lucerne (LUKB) avait cédé début décembre ses parts dans Crowdhouse aux autres actionnaires. «Nous en sommes venus à la conclusion avec la LUKB qu’un autre partenaire était plus adapté», a dit M. Gjeloshi au journal alémanique.

Hormis le cofondateur d’Avaloq, Francisco Fernandez, les cofondateurs Ardian Gjeloshi et Robert Plantak ont racheté la participation de la LUKB pour un montant tenu secret.

Crowdhouse cherche désormais à lever des fonds pour sa croissance, environ 5 à 10 millions de francs, et a déjà trouvé trois investisseurs. La décision finale sera prise au premier trimestre 2019. Une entrée en Bourse est également à l’étude.

«Nous allons examiner ce scénario dans les mois à venir», a souligné M. Gjeloshi. Selon ce dernier, une cotation apporterait rapidement entre 30 à 50 millions de francs. Une telle opération serait cependant liée à une expansion en Allemagne ou en Autriche.

Depuis sa création, Crowdhouse a réussi à placer en Suisse des biens immobiliers pour 600 millions de francs. En 2018, la société table sur des recettes de 20 millions de francs. Pour l’année prochaine, l’entreprise vise un volume de transaction additionnel de 500 millions et des ventes de 30 millions.