Coronavirus: pas d’impact sur les loyers en mars

AWP

1 minutes de lecture

Les loyers proposés fin mars en Suisse n’ont quasiment pas bougé comparé au début du mois (-0,1%) et à la même période de l’année précédente (+0,1%).

La pandémie de coronavirus n’a pas encore impacté le marché locatif en Suisse, alors que de larges pans de l’économie souffrent des mesures sanitaires décrétées pour lutter contre la Covid-19.

Les loyers proposés fin mars en Suisse n’ont quasiment pas bougé comparé au début du mois (-0,1%) et à la même période de l’année précédente (+0,1%), ont indiqué jeudi le portail immobilier Immoscout24 et le cabinet de conseil Cifi dans leur étude mensuelle.

Les volumes ont cependant été touchés par la pandémie, le nombre d’annonces d’appartements locatifs passant de 20’500 début mars à 17’300 à la fin du mois, soit une chute de 15%.

Par répartition géographique, les loyers ont très légèrement reculé dans la Suisse du Nord-Ouest (-0,5%) et dans le Mittelland (-0,3%), mais ils ont augmenté au Tessin (+1,4%), en Suisse centrale (+0,5%), dans la région de Zurich (+0,4%), dans la région lémanique (+0,1%) et en Suisse orientale (+0,1%).

En matière d’accession à la propriété, le prix des maisons a augmenté de 1,3% autant sur un mois que sur un an. Ceux des appartements a progressé de 1,7% en comparaison mensuelle et de 2,8% en glissement annuel.

«Contrairement à un changement d’appartement locatif, l’acquisition d’un logement en propriété est la plupart du temps prévu de plus longue date», a indiqué le directeur d’Immoscout24, Martin Waeber.

Selon ce dernier, «les éventuelles conséquences économiques telles que des revenus en baisse ou l’augmentation du chômage ne devraient se manifester qu’ultérieurement sur le marché du logement en propriété et il est même possible qu’elles n’aient strictement aucun impact».

 

A lire aussi...