UBP: bons résultats et forte hausse des avoirs sous gestion

Communiqué, UBP

1 minutes de lecture

«La croissance continue de nos actifs sous gestion nous permet d’envisager le second semestre avec confiance», explique Guy de Picciotto, CEO de l’UBP.

La progression des avoirs sous gestion, qui atteignent 134,4 milliards de francs à fin juin 2019, contre 126,8 milliards de francs à fin décembre 2018, s’explique par les afflux nets de capitaux issus de la clientèle privée, ainsi que par les apports liés à l’acquisition de Banque Carnegie au Luxembourg en début d’année (+2,127 milliards de francs). Par ailleurs, la bonne tenue des marchés et les solides performances de la gestion ont permis de compenser largement les effets négatifs de la baisse du dollar et de l’euro, ainsi que les prises de profits de la clientèle institutionnelle observées début 2019.

Les revenus de l’activité sont, quant à eux, en léger repli (-1,3%), s’inscrivant à 533,2 millions de francs à fin juin 2019, contre 540,0 millions un an plus tôt. Cette évolution traduit la poursuite du ralentissement de l’activité transactionnelle des clients privés et institutionnels dans un contexte de marché difficile à appréhender.

Les charges d’exploitation passent de 341,0 millions de francs, fin juin 2018, à 363,9 millions de francs, fin juin 2019, sous l’effet des coûts d’intégration de Banque Carnegie au Luxembourg et de ceux liés à l’acquisition d’ACPI à Londres conclue fin 2018. A cela s’ajoutent les investissements réalisés en Asie au premier semestre ainsi que ceux consacrés au digital.

Le bénéfice net s’établit à 117,2 millions de francs à fin juin 2019, incluant la vente d’un bien immobilier à Londres, contre 115,3 millions de francs un an plus tôt, soit une progression de 1,7%.

Le ratio Tier 1, qui s’inscrit à 26,1% fin juin 2019, et le ratio de liquidité à court terme (LCR) de 301,3% témoignent de la solidité de la Banque et de la qualité de son bilan.

«L’intégration réussie des deux entités récemment acquises ainsi que celle des nouvelles équipes en Asie commencent à porter leurs fruits. Les bonnes performances de nos solutions d’investissement et la croissance continue de nos actifs sous gestion nous permettent d’envisager le second semestre avec confiance. C’est dans ce contexte porteur que nous poursuivons nos investissements pour l’avenir», explique Guy de Picciotto, CEO de l’UBP.