Swiss Re, assureur de l'exploitant du viaduc de Gênes

AWP

1 minutes de lecture

 «Nous sommes une des plus importantes sociétés d'assurance d'Autostrade per l'Italia», a déclaré une porte-parole de Swiss Re.

Un consortium autour de Swiss Re devra probablement supporter les conséquences financières de l'effondrement du viaduc autoroutier à Gênes. «Nous sommes une des plus importantes sociétés d'assurance d'Autostrade per l'Italia», a déclaré une porte-parole de Swiss Re vendredi à Zurich.

Autostrade exploite notamment l'autoroute A10 qui longe la côte de la riviera italienne et qui comprend le viaduc effondré. Allianz et Talanx font aussi partie du consortium d'assurances, mais pour de petites parts. Dans le cas de gros projets, plusieurs assureurs assument les risques.

Swiss Re n'a pas voulu articuler le montant de la couverture d'assurance. Dans le cas de Gênes, Swiss Re est l'assureur primaire et non le réassureur d'autres sociétés d'assurances. Au sein de la branche, on estime que les dégâts au pont, aux autos qui ont été précipitées dans le vide et les polices pour les pertes d'exploitation et de taxes sur le tronçon concerné atteignent une somme d'environ 400 millions d'euros.

Le pont lui-même appartient à l'Etat italien, mais la société d'exploitation est en charge de tous les engagements. Autostrade fait partie du groupe coté Atlantia, lui-même contrôlé en partie par la famille Benetton.

Au moins 38 personnes sont décédées lors de la chute du pont mardi. Il y a encore jusqu'à 20 disparus. Swiss Re soutient ses clients pour régler les conséquences de la catastrophe pour les victimes et leurs familles, a précisé la porte-parole. Les raisons de l'effondrement devront être déterminées par une expertise externe.

 

A lire aussi...