Spice Private Equity boucle le premier semestre dans le rouge

AWP

1 minutes de lecture

La société de participations zougoise a essuyé une perte nette de 58,5 millions de dollars, contre un bénéfice net de 3,4 millions de dollars un an auparavant.

Spice Private Equity a plongé dans les chiffres rouges à l’issue du premier semestre 2020. La société de participations zougoise a essuyé une perte nette de 58,5 millions de dollars (52,7 millions de francs), contre un bénéfice net de 3,4 millions de dollars un an auparavant.

La société a également souffert d’une perte au niveau des entrées, soit de 56,6 millions de dollars, en raison des conséquences de la pandémie de coronavirus, contre des revenus de 5,5 millions de francs à fin juin 2019, ressort-il du rapport semestriel de l’entreprise sise à Zoug. Sur le montant total, la perte des restaurants FoodFirst s’est montée à 35,9 millions et à 22,1 millions pour ceux de la marque Leon Restaurants.

Les charges ont quant à elles fléchi à 1,8 million, contre 2,1 millions douze mois auparavant. A fin juin, la valeur nette d’inventaire (VNI) atteignait 23,4 dollars par action, contre 34,30 dollars à fin 2019. La VNI est passée de 183 millions de dollars à 125 millions de dollars. La décote du prix de l’action par rapport à la VNI s’est montée à 58%.

A lire aussi...