Société Générale: bénéfice trimestriel supérieur aux attentes

AWP

1 minutes de lecture

En hausse de 32,4%, le résultat du groupe a été porté par un élément exceptionnel et une bonne dynamique commerciale à l’international et dans ses activités de marché.

La banque française Société Générale a publié jeudi un bénéfice net pour le troisième trimestre en forte hausse de 32,4% à 1,2 milliard d’euros (1,37 milliard de francs), porté par un élément exceptionnel et une bonne dynamique commerciale à l’international et dans ses activités de marché.

Ce résultat ressort bien supérieur aux attentes des analystes, qui tablaient en moyenne sur un bénéfice net de 896 millions d’euros, selon un consensus établi par le fournisseur de données Factset.

Même tendance sur le produit net bancaire (PNB), soit l’équivalent du chiffre d’affaires, qui en progressant de 9,6% à 6,5 milliards d’euros s’inscrit également au-dessus des 6 milliards prévus par les analystes.

En partie au coeur de cette embellie trimestrielle, la réévaluation de titres Euroclear, acteur majeur de la compensation en Europe, dont l’impact positif se répercute à hauteur de 271 millions d’euros sur les revenus totaux.

Sur cette même période, la banque, mêlée jusqu’ici à une dizaine de contentieux, mentionne avoir augmenté de 136 millions d’euros sa provision pour litiges, dont le montant total atteignait 1,58 milliard d’euros à fin septembre.

«Le groupe met fin ce trimestre aux impacts financiers des grands litiges avec les autorités américaines relatifs à la période pré-crise financière», assure Frédéric Oudéa, directeur général du groupe.

En septembre, le groupe avait indiqué avoir alloué 1,1 milliard d’euros au dossier des sanctions américaines liées à des transactions litigieuses avec des pays sous embargos économiques.

Commercialement, l’ensemble des pôles du groupe signent de bons résultats sur la période.

Les revenus des activités de banque de détail et de services financiers internationaux opèrent un rebond sur un an (+7,3% à 2,09 milliards d’euros).

Ils bénéficient d’un regain commercial dans toutes les zones géographiques pour la banque de détail et des bonnes performances des métiers de l’assurance et des financements spécialisés, tels que la location de véhicules longue durée d’ALD Automotive.

Contrairement à son homologue BNP Paribas, Société Générale voit les revenus de la banque de financement et d’investissement nettement augmenter sur la période (+7,7% à 2,17 milliards d’euros), tirés par les activités de marché et les métiers de financement et conseil.

Enfin, le chiffre d’affaires de la banque de détail en France progresse (+1,8% à 1,9 milliard d’euros), notamment sous l’effet d’une stratégie commerciale centrée sur les clients fortunés et les entreprises.

Boursorama, la banque en ligne du groupe, compte pour sa part près de 1,6 million de clients à fin septembre, confirmant son avance d’un an sur son objectif de conquête de 2 millions de clients.