Seba Crypto et Sygnum adoubées par la Finma

AWP

1 minutes de lecture

L’entreprise de cryptodevises et la fintech zurichoise obtiennent une licence bancaire et de négociant en valeurs mobilières.

Le spécialiste en devises électroniques Seba Crypto a reçu du régulateur suisse Finma une licence bancaire et de négociant en valeurs mobilières, permettant à la société zougoise de démarrer prochainement ses activités.

La fintech zurichoise Sygnum a obtenu les mêmes précieux sésames de la part de l’Autorité de surveillance des marchés financiers (Finma), ont indiqué lundi les deux établissements dans des communiqués séparés.

Sygnum offre aux investisseurs institutionnels et privés qualifiés, aux entreprises, aux banques et autres instituts financiers des services de conseil pour l’investissement dans les actifs numériques. L’ancien directeur général du groupe bancaire UBS, Peter Wuffli, siège au conseil d’administration.

L’entreprise avait précédemment reçu une licence de prestataire de services financiers à Singapour.

L’obtention de ces deux licences de la part de la Finma «représente une étape importante en vue de l’institutionnalisation de l’activité basée sur les actifs numériques», a estimé le cofondateur et directeur général pour la Suisse de Sygnum, Manuel Krieger.

Seba Crypto, qui avait levé 100 millions de francs en vue du feu vert de la Finma, s’est pour sa part félicitée «d’une étape importante» pour l’ensemble du secteur. Les licences du régulateur permettront à la société de démarrer ses activités en octobre.

En février, Julius Bär et Seba Crypto avaient annoncé qu’ils comptaient s’allier pour proposer des services financiers numériques à leurs clients. Le gestionnaire de fortune zurichois détient une participation de 17,5% dans Seba.

A lire aussi...