Moody’s sanctionne Raiffeisen

AWP

1 minutes de lecture

La banque dirigée par Patrik Gisel voit sa perspective du rating de crédit abaissée à «négative» à cause des enquêtes de la Finma et de l'affaire Vincenz.

L’agence de notation Moody’s a revu ses estimations pour Raiffeisen Suisse. Le rating de crédit reste «Aa2», mais la perspective a été abaissée à «négative» de «stable», a indiqué l’agence jeudi soir. 

Cette réduction de perspective s’explique par les enquêtes de l’autorité de surveillance Finma sur les pratiques de gouvernance de la banque et concrètement sur d’éventuels conflits d’intérêt en relation avec l’ancien directeur général Pierin Vincenz, actuellement en détention préventive. Moody’s ne pense pas qu’une éventuelle amende de la Finma pèserait fortement sur le profil financier du groupe. Mais il y a des risques notamment au niveau de la réputation. 

Dans un communiqué séparé, Raiffeisen relève que Moody’s a indiqué que la perspective pourra être ramenée à «stable» dès que la procédure en cours sera terminée. Raiffeisen souligne aussi que le groupe reste la banque suisse à laquelle Moody’s a attribué le rating le plus élevé pour une banque sans garantie de l’Etat.
 

A lire aussi...