Affaire Vincenz: démission du président de Raiffeisen Suisse

AWP

1 minutes de lecture

Johannes Rüegg-Stürm motive sa décision par la préservation à long terme de la crédibilité de l’établissement.

Le président de Raiffeisen Suisse, Johannes Rüegg-Stürm, quitte ses fonctions avec effet immédiat, indique jeudi soir l’établissement dans un communiqué, confirmant des échos parus dans la presse plus tôt dans la journée. L’intérim à la tête de l’organe de surveillance sera assuré jusqu’à nouvel avis par le vice-président Pascal Gantenbein.

Le président sortant motive sa décision par la préservation «à long terme de la crédibilité de Raiffeisen Suisse, en raison des récents développements liés à la poursuite pénale contre l’ancien président de la Direction, Pierin Vincenz, et de la procédure FINMA toujours en cours».

Son successeur temporaire avait intégré l’an dernier le conseil d’administration en qualité de membre indépendant. Il enseigne la gestion financière à la faculté des sciences économiques de l’Université de Berne.

Raiffeisen Suisse proposera par ailleurs l’intégration de deux nouveaux membres lors de l’assemblée générale du 16 juin à Lugano: l’expert comptable Rolf Walker et l’entrepreneur et politicien Thomas Rauber. Ils seront amenés à remplacer respectivement Edgar Wohlhauser et Werner Zollinger, touché par le plafonnement du nombre de leurs mandats.

 

A lire aussi...