Julius Baer: forte baisse du salaire de Boris Collardi

AWP

1 minutes de lecture

L’ex-CEO du gestionnaire de fortune a vu sa rémunération divisée par plus de trois l’an dernier à 1,7 million de francs.

L’ancien directeur général (CEO) de Julius Baer, Boris Collardi, n’a perçu que 1,72 million de francs l’année dernière, après 6,49 millions en 2016, a indiqué lundi le gestionnaire de fortune dans son rapport annuel.

L’établissement zurichois avait annoncé fin novembre dernier le départ de M. Collardi pour la banque privée genevoise Pictet. Ce dernier a été remplacé par Bernhard Hodler.

Suite à ce départ, l’ex-CEO n’a empoché que son salaire de base inchangé de 1,5 million de francs, ainsi que des versements à la caisse de pension et des prestations sociales pour 0,22 million. Il a par contre dû renoncer à la part variable de ses revenus qui avaient atteint en 2016 quelque 4,50 millions.

Son successeur Bernhard Hodler a reçu 4,82 millions au titre de 2017, après un mois à la direction du groupe. De ce montant, le salaire de base représentait 0,70 millions.

L’ensemble des membres de la direction générale a perçu au total une rémunération de 17,68 millions de francs, en baisse de 3,7%. Le conseil d’administration a pour sa part vu ses rétributions gonfler de 23% à 3,73 millions. Cette hausse s’explique notamment par l’arrivée d’un administrateur supplémentaire, faisant passer l’organe de surveillance de dix à 11 membres.

Le président Daniel Sauter a quant à lui vu son salaire progresser de 2,8% à 1,10 million.