Credit Suisse: net recul des provisions pour litiges en 2017

AWP

1 minutes de lecture

Les réserves pour risques juridiques ont été divisées par 5 l’an dernier. Le groupe bancaire a parallèlement nommé deux nouveaux administrateurs.

Credit Suisse a sérieusement élagué l’an dernier le montant de ses provisions pour risques juridiques. Les réserves idoines s’élevaient fin décembre à 749 millions de francs, contre 3,84 milliards douze mois plus tôt, peut-on lire vendredi dans le rapport annuel.

En 2017, la banque aux deux voiles a constitué pour 684 millions de francs de nouvelles provisions, mais a utilisé 3,64 milliards pour résoudre des litiges, principalement aux Etats-Unis.

L’établissement a ainsi déboursé en tout début d’année 2,48 milliards de dollars au Département américain de la justice (DoJ) pour solder l’affaire des crédits hypothécaires pourris. Une douloureuse supplémentaire de 2,80 milliards, à régler sur cinq ans, doit encore servir de compensation pour les clients affectés par cette affaire.

 

Credit Suisse nomme deux nouveaux administrateurs
Credit Suisse propose deux nouveaux membres pour intégrer le conseil d’administration avec Michael Klein et Ana Paula Pessoa. Les actionnaires devront se prononcer sur ces nominations lors de l’assemblée générale du 27 avril, a souligné la banque vendredi.
M. Klein a une trentaine d’années d’expérience dans le secteur de la banque et des services financiers, tandis que Mme Pessoa a une expertise stratégique développée au cours de vingt ans de carrière dans la finance.
Les nominations des deux nouveaux membres font suite au retrait de Richard Thornburgh, qui ne briguera pas de nouveau mandat.
Si les actionnaires approuvent les nominations, Michael Klein et Ana Paula Pessoa rejoindront le conseil d’administration pour un mandat courant jusqu’à la prochaine assemblée générale.
Le président Urs Rohner et tous les autres membres du conseil sont proposés pour une réélection.

 

A lire aussi...