Genève: le Conseil d’Etat contre l’initiative pour un salaire minimum

AWP

1 minutes de lecture

Le gouvernement estime qu’il n’est pas nécessaire de fixer dans la loi cantonale un salaire minimum.

A Genève, le Conseil d’Etat a constaté la validité de l’initiative populaire cantonale des syndicats «23 francs, c’est un minimum!», tout en invitant le Grand Conseil à la rejeter. Il estime qu’il n’est pas nécessaire de fixer dans la loi un salaire minimum.

Le dispositif actuel a fait ses preuves afin de garantir des conventions collectives de travail, des contrats types de travail, des salaires minimums impératifs, pour pallier la sous-enchère salariale abusive, écrit mercredi le gouvernement à l’issue de sa séance hebdomadaire. Il est basé sur un partenariat social «fort et pérenne», selon l’exécutif.

L’initiative vise à instaurer un salaire minimum à Genève d’un peu plus de 4'000 francs par mois. Elle s’inspire de la loi sur le salaire minimum du canton de Neuchâtel.

A lire aussi...