Suivi de Sonova par Bordier

Agathe Bouché Berton, Bordier & Cie

1 minutes de lecture

Bose relance le débat sur l'OTC. La baisse du titre de 14% sur les trois dernières séances est excessive.

La FDA a approuvé vendredi soir une solution auditive de Bose destinée aux personnes souffrant d’une perte d’audition faible à modérée. Le produit est un amplificateur de son qui doit être programmé par l’utilisateur et apparaît comme un futur produit OTC. Nous manquons de détails techniques à ce stade (probablement présentés au congrès EUHA mi-octobre). Sonova, William Demant et GN Store Nord perdent 8% en séance.

L’approbation du système Bose relance le débat autour de l’OTC, de voir émerger une concurrence à plus faibles coûts mais n’offrant pas de services. La réglementation OTC n’est pas encore finalisée à ce stade. Sa mise en place est attendue à horizon 2020. Nous considérons que ces systèmes devraient se positionner comme une offre de niche et s’adresser aux patients ayant une perte d’audition faible à modérée. L’OTC permettrait d’étendre le marché sur un segment encore faiblement pénétré (c. 10%-20%). Par ailleurs, Sonova, William Demant et GN Store seraient en mesure de développer une offre dédiée à l’OTC.

Les patients souffrant d’une perte d’audition plus sévère (70% de taux de pénétration) ont besoin d’une technologie plus avancée et par conséquent d’un service offert par les audiologistes pour régler des systèmes de plus en plus compliqués. Nous n’anticipons pas de véritable changement pour Sonova et ses pairs sur ce segment.

Nous confirmons Sonova en Core Holding. Nous considérons que la baisse du titre de 14% sur les trois dernières séances est excessive. La société doit présenter sa nouvelle gamme de produits lors de sa journée Investisseurs le 16 octobre et à l’EUHA (congrès européen dédié aux solutions auditives) qui se tiendra les 17-19 octobre. Celle-ci devrait offrir des améliorations technologiques et permettre un repositionnement plus favorable par rapport à ses pairs (William Demant et GN Store Nord). Par ailleurs, le programme de rachat d’actions (CHF 1.5mia sur 3 ans) devrait débuter le 10 octobre et être un soutien pour le titre. La valorisation est redevenue attrayante avec un PE19=20.3x pour une croissance EPS de 13.7% sur 2019-2020.