Suivi de Richemont par Bordier

Christophe Laborde, Bordier & Cie

1 minutes de lecture

La correction du titre au cours du dernier mois (-6%) sur des craintes macro (guerre commerciale) est injustifiée.

Richemont a publié ce matin son trading statement pour les 5 premiers mois (avril-août) du S1 2018/19. Plusieurs bonnes nouvelles: une croissance organique des ventes plus forte que prévu, pas de décélération, un mix très favorable à la marge et la nomination d’un nouveau CEO.

Les ventes progressent de +25% à 5.67mia€ en publié et de +10% à changes et périmètre constants (excluant la consolidation de YOOX-Net à Porter et de Watchfinder), soit un niveau supérieur aux attentes (+7%) et qui ne montre pas de ralentissement par rapport à la dynamique du S2 2017/18. Cela devrait rassurer les investisseurs, le secteur du Luxe ayant été sous forte pression la semaine passée (-6%).

La croissance organique des ventes de +10% a été tirée par la belle performance commerciale de la Joaillerie (+14%) et des montres Cartier ainsi que par les ventes Retail du groupe (+15%). Ce mix est très favorable à la marge du groupe, la Joaillerie et les ventes Retail (sell-out) étant la catégorie et le canal de distribution les plus profitables. A cet égard, les ventes de Montres horlogères (+4%) et les ventes aux grossistes (+2%) voient une progression modérée montrant bien que la situation sur l’état des stocks (sell-in) demande une attention particulière. Richemont se montre très strict sur la gestion des stocks auprès de ses distributeurs de montres horlogères, désireux de nettoyer le marché gris et totalement conscient de la taille du marché d’occasion.

Par région, les Amériques et l’Asie s’avèrent plus fortes que prévu (+42% et +23% respectivement), le Japon et l’Europe restant particulièrement solides (+13% et +28%), ces chiffres comprenant la première consolidation de YNAP et Watchfinder.

Le groupe annonce la nomination de Jérôme Lambert en tant que CEO. Actuel, directeur général et responsable des montres, la nomination de Mr Lambert va être appréciée car permettant d’adresser les défis auxquels Richemont peut faire face, en particulier, la distribution des montres horlogères. Pour le reste et pas le moindre (Cartier), le groupe peut s’appuyer sur l’expertise de l’autre directeur général Mr Vigneron ! Enfin, notons le retrait de Johan Rupert en tant que Chairman…signe que les choses vont mieux pour le groupe!

La dynamique commerciale du groupe est soutenue et la tendance des marchés pour cette année est bonne aux Amériques et en Asie alors que l’assainissement des stocks avec les grossistes va dans le bon sens! Au final, la correction du titre au cours du dernier mois (-6%) sur des craintes macro (guerre commerciale) est injustifiée (voir publication de ce jour). A ce prix, nous conseillons de renforcer sur une valeur du Luxe dont les perspectives de croissance bénéficiaire sur les 12/24 mois à venir sont attrayantes (+45%/+12%) et dont la valorisation est raisonnable (PE de 21x).